Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 10:15
Project0-codes-giallo.jpg

Comme dans tout cinéma dit « de genre » qui se respecte, le giallo possède donc une série de codes bien établis et qui lui sont propres. Ainsi, le spectateur .sait-il à quoi s’attendre (plus ou moins) lors de la vision d’un giallo. Comme il existe plusieurs types de giallis (un giallo, des giallis), les codes varieront peu ou prou en fonction de la catégorie dans laquelle le giallo aura été classé.
Personnellement, j’ai dénombré cinq types de giallis différents, que j’ai baptisé de la façon suivante (ce qui n’engage que moi), afin de les distinguer:

  1. le Giallo Sado: le plus classique, celui où un tueur sadique décime de manière anonyme la moitié du casting avec son arme blanche favorite.
  2. le Giallo Psycho: peu de meurtres, mais beaucoup de psychologie, ce qui est souvent rasoir et nous ramène donc au giallo.
  3. le Giallo Erotico : le cinéma érotique a pompé tous les genres (western, comédie, péplum voir dessins animés), donc pourquoi pas le giallo ?
  4.  le Giallo Rigolo : certaines comédies italiennes se sont parfois inspirées des codes du giallo. Mais le genre se marie mal avec l’humour, même s’il est noir !
  5. le Giallo Késako: le plus étrange de tous, celui ou le scénariste, après avoir fumé sa moquette s’est mis à délirer et a pondu un film (ou du moins classé comme tel par les critiques) qui a le goût du giallo, l’odeur du giallo, mais qui à mon avis n’est pas vraiment un giallo…
Enfin, il y a  énormément de films référencés sur plusieurs sites Internet comme étant des giallis mais qui en fait ne sont que des films policiers (" La Ragazza dal pigiama giallo » de Flavio Mogherini), des drames psychologiques (« Anima persa » de Dino Risi ), ou simplement des films d’horreur ( « Suspiria » de Dario Argneto) qui, toujours à mon avis, n’ont rien à voir avec un giallo


Pour mieux nous y retrouver dans le nombre, j'établirais une liste de tous ceux que je considère comme étant des giallis. Cette liste est bien entendue "ouverte" à toute évolution quand à l'appartenance ou non au genre "Giallo" de certains titres et tout ce qu'il y a de plus subjective.

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans codes du giallo
commenter cet article

commentaires