Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 17:15

3 époque: "L'age d'or"
Le giallo prend son envol avec « L’oiseau au plumage de cristal ». Tout s’accelère, plus rien ne sera jamais plus pareil. La violenceest exacerbée, magnifiée, portée aux nues. Le sang froid de l’assassin compense le sang chaud de ses victimes qu’il fait couler à profusion. Curieusement les titres (coté giallo sadico) se rallongent et commencent à intégrer des noms d’animaux.
 
 
L’Uccello dalle piume di cristallo (L’oiseau au plumage de cristal),1970, réalisé par Dario Argento, (Italie).Premier giallo du grand Dario. Il fait évoluer les codes du giallo et invente le sang 100% fluo… GS
 
La Bestia uccide a sangue freddo (La clinique sanglante)1971 réalisé par Fernando di Léo (Italie).
L’assassin ne fait pas dans la dentelle… GS
 
La Coda della scorpione (La queue du scorpion) 1971 réalisé par Sergio Martino (Italie/Espagne). Figaro ci, Figaro là, de ses belles mains gantées de cuir noir, le tueur tranche inlassablement toutes les gorges qui traînent. Beaucoup de victimes mais aucun temps mort. Un excellent giallo. GS
 
La Controfigura, 1971, réalisé par Romolo Guerrieri (Italie). Un giallo légèrement différent de ceux que l’on avait l’habitude de voir. Pas d’assassin ganté, juste un cadavre que l’on doit faire disparaître à tout prix. GP
 
La Corta notte delle bambole di vetro (Je suis vivant) 1971 réalisé par Aldo Lado (Italie/France) =
Un giallo qui n’en est pas exactement un, ou qui en tout cas ne suit pas forcément les règles du genre. GP
 
Il Diavolo a sette facce (Le diable a sept visages) 1971 réalisé par Osvaldo Civirani (Italie). Médiocre giallo qui se traîne en langueur . GP
 
...Dopo di che, uccide il maschio e lo divora, (Martha), 1971, réalisé par José Antonio Nieves. Ersatz de « Psychose »,  confus et monotone,. GP
 
Una Farfalla con le ali insanguinate (Cran d'arrêt)1971 réalisé par Duccio Tessari (Italie).étude psychologique de ses personnages GP
.
Il Gatto a nove code (Le Chat a neuf queues) 1971 réalisé par Dario Argento (Italie) L’assassin joue au chat et à la souris avec ses victimes. Un nouveau pas est franchi dans l’horreur des crimes.  GS
 
Giornata nera per l’ariete (Journée noire pour un bélier) 1971 réalisé par Luigi Bazzoni (Italie)
un sérial killer qui se fait reconnaître sous le sobriquet du « Zodiac » cela donne un très mauvais giallo. GS
 
L’Iguana dalla lingua di fuoco (L’iguane à la langue de feu) 1971, réalisé par Riccardo Freda (Italie / France / Allemagne).Ca massacre pas mal GS
 
 
Una Lucertola con la eelle di donna(Le Venin de la Peur), 1971, réalisé par Lucio Fulci (Italie) comme des mouches. GP
 
Mio caro assassino (Folie meurtrière) 1971, réalisé par Tonino Valerii ,(Italie) meurtres sordides GS
 
La Morte cammina con i tacchi alti (Nuits d'amour et d'épouvante) , 1971, réalisé par Luciano Ercoli (Italie / Espagne). Du fameux tueur, on ne voit que les yeux bleus. … GS
 
La Notte che Evelyn usci dalla tomba (L’appel de la chair) ,1971, réalisé par Emilio Miraglia (Italie), avec un fantôme sérial killer… ? GS
 
Gli Occhi freddi della paura 1971, réalisé par Enzo Girolami (Italie). Apparemment, ce huis clos à cinq têtes tient plus du polar psycho-dodo que du giallo. GK
 
L’Occhio nel labirinto (L’Oeil du labyrinthe) 1971, réalisé par Mario Caiano, (Italie), Ca tue beaucoup mais on ne comprend rien GS
 
Un Omicidio perfetto a termine di legge,1971, réalise par Tonino Ricci (Italie/Espagne). Un très, très, mauvais giallo, incompréhensible du début à la fin. Pendant près d’une heure, on nous parle d’un mystérieux assassin, que l’on ne voit jamais.
 
Un Posto ideale per uccidere, (Meurtre par interim) 1971, realisé par Umberto Lenzi (Italie /France), Giallo ou pas giallo ? Ce film d’Umberto Lenzi est une énigme ! plus rape et revenge. PG
 
Qualcosa striscia nel buio. 1971, réalisé par Mario Colucci, (Italie). L’intrigue est d’un classique banal : un groupe de personnes) se retrouve bloqué dans un château lors d’une nuit de tempête un assassin rode. GS
 
Quattro mocsche di velluto grigio (Quatre mouches de velours gris) 1971 réalisé par Dario Argento (Italie) GS
 
Reazione a catena (La Baie Sanglante) 1971 réalisé par Mario Bava ( Italie). Un grand giallo, réalisé bien sur par Mario Bava. GS
 
La Rossa dalla pelle che scotta (La Peau qui brûle) 1971 réalisé par Renzo Russo (Italie)
Un giallo mâtiné de fantastique. GS
 
Sette orchidée macchiate di rosso (Le tueur à l’orchidée) 1971, réalisé par Umberto Lenzi (Italie/Allemagne), Juste retour au sources pour ce pur bijou de giallo. GS
 
Lo Strano vizio della Signora Wardh (L’étrange vice de Madame Wardh) 1971 réalisé par Sergio Martino (Italie) Le tueur ganté, armé de son coupe-chou favori tranche les gorges profondément, multipliant les victimes GS
 
La Tarantola dal ventre nero (La tarentule au ventre noir) 1971 réalisé par Paolo Cavara (Italie/France) avec Giancarlo Giannini (Inspecteur Tellini), Claudine Auger (Laura), Stefania, notre meurtrier fait preuve d’une grande originalité dans la façon de tuer ses victime. musique d’Enio Moriconne. GS
 
Tutti i colori di buio (Toutes les couleurs du vice) 1971 réalisé par Sergio Martino (Italie/Espagne)
giallo à la sauce « Rosemary’s Baby », Edwige Fenech victime d’une odieuse machination . GP
 
La Ultima senora Anderson (Au fond de la piscine) 1971, réalisé par Eugenio Martin (Italie, Espagne) . ici tout est psychologique GP
 
L’Uomo dagli occhi di ghiaccio, 1971, réalisé par Alberto de Martino, (Italie) Un giallo à la limite du polar social. GP
 
L’Uomo più velenoso del cobra, (Plus venimeux que le cobra),1971, réalisé par Bitto Albertini (Italie), avec Erika Blanc (Leslie ), plus psycho et aventure. GP
 
La Vittima designata (La Victime désignée) 1971, réalisé par Maurizio Lucidi (Italie) Version giallesque de « L’inconnu du Nord Express », GP
 
A.A.A. Massaggiatrice bella presenza offresi... (Caresses intimes), 1972, réalisé par Demofilo Fidani, (Italie), Le premier giallo porno ? GE
 
Al tropico del cancro (Au tropique du cancer), 1972, réalisé par Eduardo Mulargia et Gian Paolo Lomi, (Italie), Un mystérieux assassin tout de cuir ganté qui sévit au pays du Vaudou GS
 
Alla Ricerca del Piacere (A la recherche du plaisir) 1972 Réalisé par Silvio Amadio, (Italie)
Tueur et victimes GP
Amore e morte nel giardino degli dei, 1972, réalisé par Sauro Scavolini (Italie), Ce film doit certainement sa place au cœur de la liste des gialli que grâce à la présence d’Erika Blanc on se croirait chez Robbe-Grillet, GK
 
L’Assassino... è al telefono, (Dernier appel), 1972, réalisé par Alberto de Martino (Italie/Belgique)
un tueur veut éliminer les témoins de son crime)Très peu de suspens, GS
 
Un Bianco vestito per Marialé (Exorcisme tragique), 1972, réalisé par Romano Scavolini (Italie)
Assassin mysterieux. GS
 
La Casa d’apputamento (Meurtres dans la 17è avenue), 1972, réalisé par Ferdinando Merighi ((Italie/ Allemagne).Giallo se déroulat à Paris. Le flic à la tronche d’Humprey Bogart. GS.
 
Chi l'ha Vista Morire ? (Qui l’a vue mourir ?), 1972, réalisé par Aldo Lado (Italie). divers assassinats commis par une mystérieuse femme vêtue de noir.  GS
 
Cosa avete fatto a Solange?(Mais Qu'avez-vous Fait à Solange?), 1972, réalisé par Massimo Daliamano (Italie) meurtre à l’arme blanche et le tueur ganté, tout de noir vêtu . GS
 
Il Coltello di ghiaccio, 1972, réalisé par Umberto Lenzi (Italie) tueur mystérieus et violence giallesque. GS
 
La Dama rossa uccide sette volte (La Dame rouge tua sept fois), 1972, réalisé par Emilio Miraglia (Italie/Allemagne) l’ambiance giallesque pour petit chef d’œuvre méconnu.. GS
 
Délirio caldo (au-delà du désir),1972, réalisé par Renato Polselli (Italie) un giallo d’une rare médiocrité. GS
 
Il Diavolo nel cervello, (Le Diable dans la tête), 1972, réalisé par Sergio Sollima, (Italie France),
Un giallo psycho assez intéressant. Avec Micheline Presle… GP
 
I Due volti della paura, (Les deux visages de la peur), 1972, réalisé par Tulio Demicheli (Italie / Espagne), Un giallo SADO. GS
 
L'etrusco uccide ancora (L’étrusque tue encore), 1972, réalisé par Armando Crispino (Italie) GS
 
La mansión de la niebla [1972]
 
La Morte accarezza a mezzanotte (La mort caresse à minuit),1972, réalisé par Luciano Ercoli (Italie) Sans être un très bon giallo, « La mort caresse à minuit » n’en est pas moins un film assez intéressant. GS
 
La morte scende leggera
 
Nel buio del terrore, 1972, réalisé par José Antonio Nieves Conde (Italie / Espagne), Le giallo classique avec des acteurs classiques GP
 
Non si sevizia un paperino (La longue nuit de l’exorcisme), 1972, réalisé par Lucio Fulci   (Italie) Tuer sadique pour gamins fragiles GS
 
L’Occhio nel labirinto (L’Oeil du labyrinthe), 1972, réalisé par Mario Caiano, (Italie), Alice, au pays des cauchemars On ne comprend rien, on ne voit rien, ou si peu. Inintéressant au possible. GS
 
Perché Quelle Strane Gocce di Sangue sul Corpo di Jennifer ? (Les rendez-vous de Satan)1972, réalisé par Giuliano Carnimeo (Italie) Un giallo surprenant, GS
 
Ragazza tutta nuda assassinata nel parco, (Le manoir aux filles),  1972, réalisé par Alfonso Brescia, (Italie/Espagne), classique GS
 
Rivelazioni di un maniaco sessuale al capo della squadra mobile (La peur au ventre) 1972 réalisé par Roberto Bianchi Montero, (Italie) Tueur masqué GS
 
Sette scialli di seta gialla, 1972, réalisé par Sergio Pastore (Italie). L’assassin sort ses griffes…GS
 
Il Sorriso della iena(Le Sourire de la hyène), 1972,réalisé par Silvio Amadio (Italie) Quelques gorges tranchées. GS
 
 
Terza ipotesi su un caso di perfetta strategia criminale, 1972, réalisé par Giuseppe Vari (Italie) meurtres. GS
 
Il Tuo vizio è una stanza chiusa e solo io ne ho la chiave, 1972, réalisé par Sergio Martino, (Italie) tres psycho GPt noir »
 
L'Arma, l'Ora, Il Movente 1973 réalisé par Francesco Mazzei (Italie), differents meurtres. GS
 
La Casa della paura, 1973 réalisé par William L. Rose (Italie) un mystérieux assassin GS
 
I Corpi presentano tracce di violenza carnale (Torso), 1973, réalisé par Sergio Martino , (Italie) encore un … maniaque GS
 
Il Fiore dai petali d'acciaio (La fleur aux pétales d’acier) 1973 réalisé par Gianfranco Piccioli (Italie) GP
   
La Morte negli occhi del gatto (Sept morts dans les yeux d’un chat) 1973 réalisé par Antonio Margheriti (Italie)Le giallo a tendances gothiques refait son apparition GS
 
Passi di danza su una lama di rasoio (1973) réalisé par Maurizio Pradeaux (Italie/Espagne).. GS
 
Il  Profumo della signora in nero  1973 réalisé par - Francesco Barilli, (Italie) differnts meurtres GS
 
L’Assassino ha riservato nove poltrone (L’assassin a réservé neuf sièges)1974 réalisé par Giuseppe Bennati (Italie) Plein de meurtres GS
 
Ciak, si muore (1974) réalisé par Mario Moroni (Italie), tueur encapuchonné. GS
 
Cinque donne per l'assassino (5 Femmes pour l'assassin), 1974, réalisé par Stelvio Massi (Italie) du tueur,Un giallo très classique GS
 
Delitto d'autore, 1974, réalisé par Anthony Green (Italie),c’est au tour des deux kidnappeurs d’etre assassinés. GS
 
Malocchio (Eroticofollia), 1974, réalisé par Mario Siciliano (Italie / Espagne / Mexique). Des méfaits de l’abus de la téquila et du Ganja sur l’écriture d’un scénario… Incompréhensible ! GK
 
Mania , 1974, réalisé Renato Polselli, (Italie). Un giallo assez malsain, GP
 
Le Calde labbra del carnefice, 1974 , réalisé par Juan Bosch (Italie / Espagne). L’assassin, comme le titre l’indique, porte bien sur des gants noirs. GS
 
La Polizia chiede Aiuto (L'Âme infernale) 1974 réalisé par Massimo Dallamano (Italie) Un tueur sadique, se déplaçant à moto GS
 
Prostituzione, (Le Dossier rose de la prostitution), 1974, réalisé par Rino Di Silvestro, (Italie),
Un giallo très glauque GS
 
Spasmo 1974 réalisé par Umberto Lenzi, (Italie) Ca part dans tous les sens, on n’y comprend rien !!! Et tout le monde trouve cela bien.GP
 
L’uomo senza memoria (L’homme sans mémoire) 1974 réalisé par Duccio Tessari (Italie) Violent, peu de meurtres et pourtant pas mal rasoir… GS
 
L’assassino e costretto ad ucciderer ancora , 1975, réalisé par Luigi Cozzi (Italie/France) La plus belle tête d’assassin jamais vue GS
 
Gatti rossi in un labirinto di vetro (Eyeball) 1975, réalisé par Umberto Lenzi, (Italie / Espagne) un tueur mystérieux, une intrigue relativement plausible. G.S

Giochi erotici di una famiglia per bene,
1975, réalisé par Francesco Degli Espinosa, (Italie), Sombre histoire de ménage à quatre, GP

Macchie solari (Frissons d’horreur)1975 réalisé par Armando Crispino (Italie) Tueur déguisant crimes en suicdes. GS
 
Morte sospetta di una minorenne  (Mort suspecte d’une mineure) 1975 Réalisé par Sergio Martino, (Italie), cruauté dans les meurtres GS
 
Nude Per l'Assassino(Nue pour l’assassin),1975 réalisé par Andrea Bianchi (Italie,) Sexe, Sang et Sauvagerie GS
 
Ordine firmato in bianco 1975, réalisé par Gianni Manera (Italie)Un giallo sur fond de mafia, après tout, pourquoi pas ? GS
 
Le Orme, 1975, réalisé par Luigi Bazzoni et Mario Fanelli, (Italie giallo assez désorientant GK
 
La Polizia brancola nel buio, 1975, réalisé par Helia Colombo (Italie), Tous les codes chers à un bon giallo sont réunis dans ce giallo GS
 
Profondo Rosso (Les frissons de l'angoisse)1975, réalisé par DarioArgento, (ItalieAvec « Profondo Rosso », Dario Argento reprend des thèmes qui lui sont chers. GS
 
La Sanguisuga conduce la danza, (L’insatiable Samantha), 1975, réalisé par Alfredo Rizzo, (Italie),
Tueur mysterieux GS
 
Il Vizio ha le calze nere, 1975, réalisé par Tano Cimarosa, (Italie) Un assassin mysterieux GS

La Casa dalle finestre che ridono, (La Maison aux fenêtres qui rient)
1976 réalisé par Pupu Avati (Italie), Quelque chose a du m’échapper… GK
 
La Donna della domenica, (La Femme du dimanche), 1976, réalisé par Luigi Commencini, (Italie / France), Pas de meurtres sanglants, pas d’ombre chinoise . GP
 
 E Tanta Paura 1976 réalisé par Paolo Cavara (Italie/France)  Cette fois-ci, le tueur collectionne les avis de décès de ses victimes GS
L’Occhio dietro la parete, (Voyeur pervers), 1976, réalisé par Giuliano Petrelli (Italie), beau sérial killer, amoureux fou de son propre corps. GP
 
Anima persa (Ames perdues),1977, réalisé par Dino Risi, (Italie / France),. Flirtant sans cesse avec le giallo psychologique, dont il use les codes chers au genre, ce film reste cependant assez incompréhensible GK
 
Doppio delitto (Enquète à l’Italienne), 1977, réalisé par Steno (Italie / France),Un giallo sans meurtres vraiment sanglants, GP
 
Il Gatto dagli occhi di giada, 1977, réalisé par Antonio Bido (Italie). Un giallo ou sieurs personnes,tuées sans mobile apparent. GS
 
Gran bolitto (A l'aube de la folie), 1977, réalisé par Mauro Bolognini (Italie) plusieurs sanglants… GS
 
Il Mostro, (le Monstre) 1977, réalisé par Luigi Zampa (Italie / France), Un film étrange, à mi chemin entre le giallo (l’assassin tue ses victimes à coup de marteau, et le polar réaliste GS
 
Nove ospiti per un delitto  1977, réalisé par Ferdinando Baldi (Italie), les membres d’un familles sont zigouillés par un mysterieux tueur. GS
 
Passi di morte perduti nel buio 1977 réalisé par Maurizio Pradeaux (Italie) le meurtrier est démasqué, grâce à un masque ! GS
 
Pensione paura, 1977, réalisé par Francesco Barilli (Italie) Mysterieux assassin GS
 
Sette note in nero (L’Emmurée vivante), 1977, réalisé par Lucio Fulci (Italie),on se rapproche quand même plus d’un film à la Hitchcock que d’un giallo à la Dario Argento ou un Mario Bava. GK
 
L’Ultimo treno della notte (Le dernier train de la nuit) 1977 réalisé par Aldo Lado (Italie) Plus un « Rape et revenge » à proprement parler qu’un giallo, P.G
 
I Vizi morbosi di una governante, 1977 réalisé par Filipo Ratti, (Italie), giallo-gothique avecmysterieux assassin ganté. GS
 
Enigma rosso (Trauma), 1978, réalisé par Alberto Negrin, (Italie / Allemagne), Assassin cagoulé … GS
 
Giallo napoletano, (Mélodie meurtrière), 1978, réalisé par Sergio Corbucci, (Italie), Giallo loufoque GC
 
Indagine su un delitto perfetto (Le crime du sciècle), 1978, réalisé par Guiseppe Rosati, (Italie), mystérieux assassin, quelques crimes, mais tout cela est bien loin des climats giallesques auxquels nous ont habitués GS
 
La ragazza dal piagama giallo, 1977, réalisé par Flavio Mogherini. Un mauvais polar ne fait pas forcément un bon giallo.l GK
 
La Morte ha sorriso all'assassino, 1978, réalisé par Joe D'Amato, (Italie), Quelle relation entre un tel film et le genre giallesque ? Un meurtre, perpétré au coupe-chou , relativement mal filmé et qui se prétend être un hommage à Mario Bava? Le reste n’ ‘étant que surenchère de scènes sadiques (limite gores) et érotiques GK
 
Nero veneziano, 1978, réalisé par Ugo Liberatore, (Italie), les victimes féminines sont toutes tuées à l’arme blanche . GS
 
La Settima donna (Terreur) 1978 Réalisé par Franco Prosperi (Iatlie) Bien que classé comme un giallo, ce film s’apparenterait plutôt au genre « Rape and revenge» P.G
 
Solamente Nero,(Terreur sur la lagune)1978 réalisé par Antonio Bido (Italie) mystérieux assassin ganté de cuir noir. GS
 
La Sorella di Ursula, 1978, réalisé par Enzo Miloni, (Italie), premier gode-killer jamais aperçu dans un giallo digne de ce nom. GS
 
Suor omicidi (La petite sœur du Diable), 1978, réalisé parGiulio Berruti. Une bonne sœur plus très étanche tue des malades dont elle a la charge.Classé comme giallo mais bon…GK
 
Giallo a Venezia 1979réalisé par Mario Landi, (Italie),  Sexe et crimes sadiques, on retrouve dans ce film les codes chers au giallo.. GS
 
Play Motel , 1979, réalisé par Mario Gariazzo, (Italie),GE
 
Follia omicida (Delirium) 1980 réalisé par Riccardo Freda (Italie France). Assassin sadique. Peu de meurtres et intrigue assez compliquée. GS
 
Maccabro (Macabre), 1980, réalisé par Lamberto Bava. Un giallo signé par Lamberto Bava est-il vraiment un giallo ? GK
 
Thrauma (Démence) 1980, realise par Gianni Martucci (Italie), Les meurtres ont lieu à peu près toutes les dix minutes, GS
 
Il Ficcanaso 1981 réalisé par Bruno Corbucci, Italie) Comédie GC
 
L’Isola del gabbiano, 1981, réalisé par Nestore Ungaro, (Italie), tueur de victimes handicapées G.S
 
Assassino al cimitero etrusco (Crime au cimetière étrusque) 1982 réalisé par Sergio Martino (Italie) Pourquoi ce film est-il considéré comme un giallo GS
 
Extrasensorial , 1982 réalisé par Alberto De Martino (Italie), Tueur mysterieux GS
 
Lo Squartatore di New York (L’éventreur de New York ) 1982 réalisé par Lucio Fulci (Italie) le tueur ressemble a Donald DuckGS
 
 
Tenebrae (Ténèbres), 1982, réalisé par Dario Argento, (Italie), Dario Argento au sommet de son art, GS
 

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj
commenter cet article

commentaires