Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

21 novembre 2007 3 21 /11 /novembre /2007 13:43
2e époque : « Sur le fil du rasoir ». (suite)
morte-a-fatto-l-uovo-aff1.jpgmorte-a-fatto-l-uovo-aff-01.jpg morte-a-fatto-l-uovo-aff5.jpg   mortehafattoluovo1.jpg morte-ha-fatte-l-uovo-aff2.jpg undefinedundefined undefined
La Morte ha fatto l'uovo (La mort a pondu un œuf),
1968 réalisé par Giulio Questi, (Italie/France) avec Gina Lollobrigida (Anna), Jean-Louis Trintignant (Marco), Ewa Aulin (Gabrielle), Jean Sobirski (Mondaini), Renato Romano (Luigi), Cleofe Del Cile (la prostitué). Anna dirige ensemble un élevage de poulets industriel. Mariée depuis (trop) longtemps à Marc, l’un et l’autre sont devenus ce que l’on pourrait appeler des « ennemis intimes». Ils ne se supportent plus. Pour palier à ses frustrations conjugales, Marc fréquente régulièrement des prostituées, qu’il tue ensuite à l’arme blanche, selon un rituel bien établit. 
morte-a-fatto-l-uovo-12.jpg  morte-a-fatto-l-uovo-10.jpg morte-a-fatto-l-uovo-13.jpg morte-a-fatto-l-uovo-38.jpg
La nièce d’Anna, Gabrielle, séjourne chez eux depuis quelques temps déjà. Comme Marc et Anna n’ont pas d’enfant, ils ont reporté toute leur affection sur la jeune femme qu’ils considèrent tous deux comme leur propre fille ((une affection donc presque incestueuse) et ont même fait d’elle leur héritière directe. Un beau jour (ou était-ce une nuit ?), alors qu’il vient encore de tuer une prostituée, Marc s’aperçoit qu’un homme l’observe. Etrangement ce dernier ne le dénonce pas. Le lendemain par contre, lors d’une séance de photo publicitaire à l’usine, Anna est victime d’un accident qui manque de peu de lui coûter la vie. Marc découvre alors que le fameux « témoin » de ses meurtres n’est autre que le petit ami de sa nièce. La petite poulette aurait-elle les dents plus longues que l’on ne croit ?
morte-a-fatto-l-uovo-30.jpg morte-a-fatto-l-uovo-26.jpg
morte-a-fatto-l-uovo-7.jpg morte-a-fatto-l-uovo-27.jpg
morte-a-fatto-l-uovo-9.jpgmorte-a-fatto-l-uovo-32.jpg
Ceux qui s’attendent ici à un giallo-psycho « classique » vont être déçus. Ce second film de Giulio Questi ressemble parfois plus à un documentaire sur une usine de poulets italienne qu’à un film à suspense (rien d’étonnant à cela puisque Questi réalisa nombre de documentaires avant de se lancer dans la mise en scènes de fictions). Trintignant interprète à merveille un psychopathe obligé de s’adonner à des jeux sado-masochistes avec les femmes qu’il fréquente, pour palier au naufrage de son mariage. Ewa Aulin, déjà partenaire de Trintignant l’année précédente dans le film de Tiinto Brass « Col cuore in gola », essaye tant bien que mal de faire face aux deux monstres sacrés du 7è art que sont J.L T. et la Lollobrigida qui se défend bec et ongles pour éviter de finir en charpie. Malheureusement la belle apprendra à ses dépends qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs..
A noter, ces quelques liens pour voir la bande annonce 
http://www.youtube.com/watch?v=1VSbF3siNYA&feature=related
et un extrait du film:
http://www.youtube.com/watch?v=D2-6-eS7SGg&feature=related

 Le film est sortit en DVD

Partager cet article

Repost 0

commentaires

noar13 29/09/2008 19:06

Bonjour, felicitations pour cet excellent site.
Pour répondre à votre question, cet excellent questi avec un score improbable est disponible en dvd japonais.

lucisfere 22/11/2007 15:16

Félicitations pour ce formidable blog !!
Etant un adepte des "gialli", je suis trés heureux de pouvoir me documenter sur ce genre, décidément pas trés reconnu actuellement, qu'est le giallo. C'est pour moi un véritable plaisir de voir autant de titres différents alors que la distribution de ce genre de films en DVD est plutôt exceptionnelle (à part un essai de Neo Publishing qui ne semble pas trés concluant en vue de leurs dernières sorties DvDs). En plus, ce blog est plein d'illustrations et j'attends chaques nouveaux articles avec impatience... Enfin, il semble que de pouvoir voir un jour la majorité de ces films semble impossible et c'est bien dômmage. J'ai quand même réussi à m'en procurer quelques uns (hormis les Bava, Argento, Martino, Ercoli, et tous les plus connus) comme une vieille VHS de "Giallo a Venezia" ou encore "le sadique à la tronçonneuse" en français plus proche du slasher mais assez fendard, car pour moi la rareté de ce genre de films les rends tous, au moins, agréables à regarder !
Merci encore d'avoir créé ce blog qui devient (à côté du livre "Blood & Black Lace" de Adrian Luther Smith, n'ayant pas encore réussi à me procurer le monster bis "Le Giallo" de Norbert Moutier) ma BIBLE du Giallo !