Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

11 décembre 2007 2 11 /12 /décembre /2007 17:52
2e époque : « Sur le fil du rasoir ». (suite)
Concerto-per-pistola-solista-aff1.jpg Concerto-per-pistola-solista-aff2.jpg Project01.jpgCapturerc.JPG
Concerto per pistola solista, (1970), réalisé par Michele Lupo, (Italie), avec Anna Moffo (Barbara Worth), Evelyn Stewart (Isabelle Carter), Orchidea de Santis (Evelyn, la bonne), Peter Balwin (Anhony Carter), Marisa Fabbri (Tante Gladys), Claudio Undari (Arthur, le valet), Lance Percival (Lieutenant inspecteur Grey), Gaston Moschin (sergent Aloisius Thorpe), Giacommo Rossi Stuart (Ted Collins). Après l’ouverture du testament d’un riche duc Anglais, ses aristocratiques héritiers tombent comme des mouches. Dépêché sur place, le sergent Thorpe essaye de résoudre cette affaire en laissant derrière lui le moins de cadavres possible.
Concerto-per-pistola-solista-15.jpg Concerto-per-pistola-solista-12.jpg Concerto-per-pistola-solista-13.jpg Concerto-per-pistola-solista-16.jpg
Capturer-copie-3.JPG Concerto-per-pistola-solista-1.jpgConcerto-per-pistola-solista-2.jpgConcerto-per-pistola-solista-3.jpg
Une comédie qui sent bon le giallo, très proche au niveau de l’humour noir et de la trame d’un film comme « Noblesse oblige ». Les héritiers d’un duc fraichement décédé sont victimes les uns après les autres  d’un mystérieux tueur qui les fait mourir bien sur dans l’ ordre chronologique de leur situation chronologique dans le testament du défunt. Evidement l’inspecteur de Scotland Yard (Lance Persival), n’est pas très doué et la liste des suspects diminue au fur et à mesure que celle du nombre de cadavres augmente. C’est à dire à un rythme assez soutenu ! On découvre avec bonheur deux nouvelles Giallo Queens: Orchidéa de Santis (dans l ‘éternel rôle de la boniche) et Evelyn Stewart.

Partager cet article

Repost 0

commentaires