Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 15:37

2e époque : « Sur le fil du rasoir ». (suite)
Project0.jpg rosso-segno-aff20.jpg
Il Rosso segno della follia, (Une Hache pour lune de miel), 1970, réalisé par Mario Bava (Italie), avec Stephen Forsyth (John Harrington), Dagmar Lassander (Helen Wood), Laura Betti (Mildred Harrington), Jesus Puente (Inspecteur Russel), Femi Benussi (Alice Norton), Antonia Mas (Louise), Gérard Tichy (Docteur Kalleway). Grand couturier le jour, John Harrington est sérial killer la nuit. En effet, si la journée il crée des robes de mariées, le soir venu il transforme celles-ci en linceuls, car sa spécialité est de tuer à coup de hachoir à viande les jeunes mariées (et parfois leurs maris aussi) alors qu’elles sont encore dans les robes qu’ils a créé spécialement pour elles. Tout cela en fait parce qu’il est marié à un dragon femelle, une harpie férue de parapsychologie, dont il n’arrive pas à se débarrasser. Et ce, même après l’avoir tué ! 
Rosso-segno-della-follia-35.jpg Rosso-segno-della-follia-15.jpg Rosso-segno-della-follia-6.jpg Rosso-segno-della-follia-11.1.jpg Rosso-segno-della-follia-20.jpg Rosso-segno-della-follia-28.jpg Rosso-segno-della-follia-13.jpgRosso-segno-della-follia-44.jpg
Alors giallo ou pas giallo ? Certains puristes refusent de voir ce film faire partie des gialli sous prétexte que l’on connaît l’assassin dès les premières minutes du film. Mais après tout, n’est-ce pas Mario Bava qui inventa le style quelques années plus tôt ? Alors pourquoi bouder son plaisir devant un tel film ? Si Steven Forsyth prouve à quel point il était temps qu’il arrête le métier d’acteur (« Une hache… » sera , ouf !, son dernier film), on retrouve avec plaisir la grande Laura Betti qui s’en donne à cœur joie en cabotinant plus que de raison dans le rôle fantomatique d’une épouse despote. Femi Benussi se fait, hélas, une fois de plus massacrer très rapidement tandis que Dagmar Lassander, qui inaugurait avec ce film sa carrière de Giallo Queen, joue à merveille les nunuches apprenties détectives chères à Mario Bava. La musique (datée mais étonnante) de Romitelli contribue également au charme désuet de ce film trop injustement boudé par les amateurs de giallo.
Project1.jpg le film existe en DVD français et contient quelques bonus sanglants (d'après la jaquette...) c'est à dire quelques photos et affiches du film, les filmographies des acteurs et du metteur en scène et les accès aux scènes. Pas de quoi faire une hémorragie..., .

Partager cet article

Repost 0

commentaires