Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 17:54

Le giallo, qui commençait un peu à s'endormir sur ses lauriers, reprend du poil de la bête (curieusement un oiseau...), et passe à la vitesse supérieure. Dario Argento rentre en scène et pour sa première réalisation nous offre un pur "giallo sado" que n'aurait pas renié Mario Bava. "

uccello-dalle-piume-di-cristallo-aff2.jpg undefined undefined bird-with-the-crystal-plumage-boxcover-stor.jpg  oiseau-aff1.jpg dvd_10693.jpg
L'Uccello dalle piume di cristallo
(L'Oiseau au plumage de crista), 1970, réalisé par Dario Argento, Italie, avec : Tony Musante (Sam Dalmas), Suzy Kendall (Julia), Enrico Maria Salerno (inspecteur Morosini), Eva Renzi (Monica Ranieri ), Umberto Raho (Alberto Ranieri), Raf Valenti (professeur Carlo Dover), Giuseppe Castellano (Monti ), Mario Adorf (Berto Consalvi), Werner Peters (l’antiquaire), Rosa Toros (la quatrième victime), Karen Valenti (Tina, la cinquième victime). Sam est un jeune écrivain américain vivant à Rome avec sa petite amie Julia. Le soir précédent son retour en Amérique, il aperçoit une jeune femme se faisant agresser dans une galerie d’art. Il essaye de lui porter secours mais il se retrouve prisonnier entre les deux portes automatiques de la galerie. La jeune femme est poignardée et l’assassin s’enfuit. La victime, Monica Ranieri, la femme du propriétaire de la galerie survit cependant à son agression. La police, étant donné qu’il est le seul témoin de l’affaire, confisque le passeport de Sam. Sam est persuadé qu’il a vu quelque chose durant l’agression qui lui échappe. Tandis qu’il mène sa propre enquête, trois nouvelles victimes succombent aux coups de l’assassin puis Sam et Julia deviennent rapidement les nouvelles proies du mystérieux assassin. 
undefined undefined  Renzi-eva.JPG undefined undefined bwtcp-02.jpg undefined undefined bwtcp-12.jpg L-Uccello-dalle-piume-di-cristallo-24.jpg  bird-2.jpgundefined  L-Uccello-dalle-piume-di-cristallo-8.jpg undefined
A cette époque, Dario Argento n’était encore qu’un petit critique de cinéma doublé d’un modeste scénariste (il co-signa avec Bernardo Bertolucci le scénario du film de Sergio Léone « Il était une fois dans l’ouest »). Il n’avait encore jamais réalisé de films. Si « L'Uccello dalle piume di cristallo » est devenu depuis LE giallo de référence,  il s’en fallut de peu pour qu’il ne voit jamais le jour. En effet, Dario Argento eut les plus grandes difficultés à monter ce projet, ne trouvant aucun producteur qui veuille confier la réalisation du film à un parfait inconnu.  Ce fut finalement son propre frère, Salvatore, qui finança le projet. Le film relance la vague des giallis « sadiques » (ou un mystérieux psychopathe ganté décime la moitié du casting à grand coups de rasoir « coupe-chou »), telle que l’avait voulu au départ Mario Bava. En effet, depuis « Sei donne per l’assassino », le giallo était devenu beaucoup plus « psycho » que ne l’aurait voulu son père spirituel qui fut donc ravi de voir enfin débarquer un jeune cinéaste bourré de talent aimant mélanger adroitement tonnes de suspense et litres de sang. Ce film est le premier opus d’une série de trois films (la fameuse trilogie animale de Dario Argento, les deux films suivant étant et "Quatre mouches de velours gris") et aussi le plus abouti au niveau du scénario. Même si les assassinats sont moins sanglants qu’ils ne le deviendront par la suite (Argento se révélant de plus en plus inspiré dans l’escalade du sadisme et de la violence de ses meurtres), ils n’en restent pas moins des modèles de référence (Brian de Palma s’est beaucoup « inspiré » du meurtre dans la cage d’ascenseur pour reproduire (presque) exactement la même scène dans son film « Pulsion »). Le film fut un immense succès dès sa sortie en salle, la mise en scène très originale d’Argento, servit par un casting étonnant y étant certainement pour beaucoup. Rapidement d’ailleurs, le metteur en scène enchaînera sur son second giallo: "Le chat à neuf queues".
Num--riser0003.jpg le film est sortit en DVD (en français)  chez TF1 vidéo avec en prime pas mal de bonus

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tietie007 19/11/2013 09:15

A nice thriller.