Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 18:59
2e époque : « Sur le fil du rasoir ». (suite)

Ragazza-piuttosto-complicata-aff12.jpg  Ragazza-piuttosto-complicata-dvd.jpg Ragazza-piuttosto-complicata-aff1japonaise.jpg
Una Ragazza piuttosto complicata, 1968, réalisé par Damiano Damiani (Italie) avec Florinda Bolkan (Greta), Jean Sorel (Alberto), Catherine Spaak (Claudia). Alberto a surpris accidentellement une conversation téléphonique entre Greta et sa belle-fille Claudia, conversation ne faisant planer aucun doute sur leur relation plus qu’intime. Intrigué par cet échange verbal amoureux, Alberto essaye de rencontrer Claudia. Il l’invite dans son atelier de peintre et là, ils deviennent amants. Confidences sur l’oreiller, Claudia lui révèle que Greta, la seconde femme de son père, a fait d’elle son esclave sexuelle et qu’elle ne peut se résoudre seule à la quitter. Alberto va alors rencontrer Greta, et la tuer. Mais lorsque Claudia découvre le meurtre, non seulement elle va nier avoir poussé Alberto a commettre un tel crime, mais en plus, elle va le quitter pour en épouser un autre.
Ragazza-piuttosto-complicata-5.jpg Ragazza-piuttosto-complicata-4.jpg
Ragazza-piuttosto-complicata-1.jpg  Ragazza-piuttosto-complicata-3.jpg Ragazza-piuttosto-complicata-10.jpg Ragazza-piuttosto-complicata-6.jpg
Ragazza-piuttosto-complicata-11.jpg Ragazza-piuttosto-complicata-7.jpg
Faire un giallo d’après une œuvre d’Alberto Moravia, n’était pas un pari évident à tenir. Damiano Damiani s’en tire avec tous les honneurs du à son rang. Florinda Bolkan en lesbienne prédatrice est extraordinaire comme à son habitude, bien que la belle Catherine Spaak, dans son rôle d’amante (non religieuse) manipulatrice ne laisse pas sa part au chien. Jean Sorel,quand à lui, pauvre pigeon de la farce pris à la gorge, il ne sait plus très bien à quel sein se vouer. Un très bon giallo psycho. Jean Sorel retrouvera quelques années plus tard la belle Florinda pour un autre giallo très chaud: "Una lucertola con la pelle di donna" du grand Lucio Fulci.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tietie007 29/03/2011 17:18


Tin', Jean Sorel, il a plutôt mal tourné !