Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

24 novembre 2007 6 24 /11 /novembre /2007 18:08

2e époque : « Sur le fil du rasoir ». (suite)
undefined undefined nude-si-muore-dvd.jpg
Nude… si muore, 1968 réalisé par Antonio Margheriti (Italie) ( Michael Rennie (Inspecteur Durand), Mark Damon (Richard Barrett), Eleonora Brown (Lucille), Franco De Rosa (le détective Gabon), Sally Smith (Jill), Patrizia Valturri (Denis), Ludmilla Lvova (Mme Clay). Sur la côte méditéranéenne, un mystérieux meurtrier s’en prend aux pensionnaires d’un collège de jeunes filles. L’inspecteur Durand mène l’enquête, mais il lui faut faire vite car il semblerait en fait que l’assassin vise une personne bien précise…
undefined undefined
undefined undefined
undefined undefined 
undefined undefined
Cela commence bien : une jeune femme prends son bain, quelqu’un arrive par derrière, lui place ses mains gantées autours du cou et la noie dans sa baignoire. Puis sort le corps, le place dans une malle, et s’en va tranquillement prendre le train avec, puis un minibus qui va conduire notre assassin et sa malle directement au St Hilda collège, un établissement scolaire de luxe pour jeunes filles riches et snobs. L’assassin remplacerait’il donc une (ou un ?) des professeurs ? Le suspens reste entier jusqu'à la fin. Après la disparition de plusieurs pensionnaires, la police mène l’enquête, mais Jill, une jeune et jolie étudiante décide elle aussi de faire la chasse à l’assassin. Et cela marche assez bien. Les meurtres se succèdent allègrement (certes, ils ne sont pas très violent, mais nous ne sommes encore qu’aux début du genre, Dario Argento n’est pas encore passé par là).On reconnaît le style de Mario Bava qui a écrit le scénario et aurait presque pu signer la mise en scène. Un brin d’érotisme pimente l’action, le film n’est pas dénué d’humour (noir évidemment), les personnages principaux ou secondaires (le play-boy, l’obsédé, la vieille fille, la directrice du collège, la jolie professeur, la petite snob etc.. ) font tous des assassins potentiels. Jusqu’au bout on se laisse mener en bateau . Seule la musique est insoutenable, notamment celle du générique qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celle du feuilleton américain « Batman ».. Le film sortit aussi sous le titre assez racoleur de « Sette Vergini per il Diavolo » (7 vierges pour le diable).
nude-si-muore-dvd-1.jpgLe film est sortit en DVD chez plusieurs éditeurs
pour plus de renseignements, je vous renvoie à Sin(Art, un très bon site
http://www.sinart.asso.fr/?PHPSESSID=d88aaf211f77c1e25d4eb2244d7aecf8&recherche=nude+si+muore&genre=&support=&zone=

Partager cet article

Repost 0

commentaires