Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 14:45
1ère époque : « Le crime était presque parfait ».

undefined lama-nel-corpo2.jpgCapturerd.JPGLa-lama-nel-corpoaff1.JPG La-lama-nel-corpoaff2.jpg La-lama-nel-corpoaff7.jpg
La Lama nel corpo ( Les nuits de l’épouvante) , 1966, réalisé par Elio Scardamaglia (Italie) avec William Berger (Docteur Robert Vance), Françoise Prévost (Claudine), Mary Young (Elizabeth Vance), Delphi Maurin (Laura, la sœur d’Elizabeth), Barbara Wilson (Mary), Harriet Medin (Sheena), Massimo Righi (Fred). Les pensionnaires d’ un asile d’aliénés du Norfolk sont les victimes d’un maniaque cagoulé qui les tuent un à un. Le docteur qui dirige l’établissement ne voulant pas que la police vienne fourrer son nez dans ses sombres affaires, enterre discrètement les cadavres au fur et à mesure avec la complicité de quelques employés. Mais voilà que débarque une jeune femme qui prétend avoir eu un accident et qui demande l’hospitalité. Celle-ci est en fait une prisonnière évadée…

La-lama-nel-corpo-2.jpg La-lama-nel-corpo-3.jpg
La-lama-nel-corpo-10.jpgLa-lama-nel-corpo-18.jpg
La-lama-nel-corpo-19.jpgLa-lama-nel-corpo-16.jpg
L’intrigue se situe à la fin du XIX ème siècle, ce qui pour une fois dans un giallo, fait preuve d’originalité. Les pauvres victimes sont des malades mentaux dont personne ne se soucie guère, étant donnés qu’ils sont fous. Les fausses pistes sont donc nombreuses et tout le monde commence à devenir très rapidement suspect Surtout le bon docteur Vance qui poursuit, en secret bien sur, des expériences sur des rats…Le tueur ganté,  tout vêtu de noir, guette patiemment chacune de ses victimes qu’il tue sadiquement, armé de son beau rasoir. Bref un beau giallo gothique des premières heures. On retrouve avec surprise, mais non sans plaisir, la belle actrice française, Françoise Presvost ("La chatte", "Mont-Dragon") dans un role surprenant. Wilmlaim Berger reviendra quelques années plus tard au giallo, dans le très déroutant "5 bambole per la luna d'agosto" de Mario Bava, avec Edwige Fenech, puis en 1972 dans "Mio caro assassino".
La-lama-nel-corpo-20.jpg La-lama-nel-corpo01.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires