Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 12:34
saz.jpg
Farley Granger est né Farley Earle Granger II, le 1er Juillet 1925 à San José, Californie (Etats-Unis). Il fut découvert assez jeune par le producteur Samuel Goldwin qui lui fit jouer divers petits rôles avant qu’il ne connaisse vraiment la gloire en jouant dans deux des plus prestigieux films d’Alfred Hitchcock : « La corde » et « L’inconnu du Nord-Express ». Son  coté vilain garçon BCBG, la beauté de ses traits et sa voix fluette attirèrent Luchino Visconti qui lui fera interpréter le rôle d’un lieutenant autrichien dépravé dans le très beau « Senso ». Installé désormais à Rome, Farley Granger rachète le contrat qui le lie à Samuel Goldwin et « abandonne » provisoirement le cinéma, une parenthèse cinématographique d’une quinzaine d’année qu’il mettra à profit pour se consacrer à la télévision (il fait de nombreuses apparitions en Guest-star dans de nombreuses séries TV) mais surtout au théâtre. Au début des années 70, il fait alors son come-back cinématographique dans une production Italienne, un western spaghetti : « On m’appelle Trinita », le film qui lança la carrière internationale de Terence Hill (un autre acteur Viscontien – « Le guépard ») et Bud Spencer (qui, curieusement n’intéressa pas Visconti). 
undefined strangers-2.jpg senso.jpg17181.jpg
En 1971, Farley Granger tourne le premier de ses cinq gialli : « La Rossa dalla pelle che scotta » dans lequel il interprète un jeune peintre vivant à Amsterdam, qui s’emmêle les pinceaux en tombant amoureux fou d’un mannequin… en cire, ayant les traits d’Erika Blanc. 
undefined undefined
Dans le suivant, « Qualcosa striscia nel buio », il joue un dangereux psychopathe qui se retrouve, suite à une tempête, bloqué avec autres personnes, dont les deux policiers qui l’escortent, dans un château apparemment hanté par le fantôme de la précédente propriétaire qui assassine à tire larigot tous ceux qui bougent. 
Capturer7.JPGQualcosa-striscia-nel-buio-13.jpg
Un très médiocre giallo qui cèdera bien vite sa place au désormais cultissime « Alla ricerda del piacere / Amuck » dans lequel Farley Granger incarne un écrivain débauché soupçonné d’assassiner ses secretaires. Face à lui Barbara Bouchet et Rosalba Neri, deux des plus belles Giallo-Queen s’en donnent à corps-joie dans quelques scènes saphiques d’anthologie. 
undefined undefined
La même année, il passe de l’autre coté de la loi dans "Rivelazioni du un maniaco sessuale al capo della squadra mobile" ou il interprète un inspecteur de police partagé entre le sentiment d’attraper un tueur en série spécialisé dans l’assassinat de femmes infidèles et l’envie de lui laisser d’abord tuer son infidèle moitié (la très belle Sylvia Koscina) avant de lui mettre le grappin dessus… Un rôle très ineressant ou encore une fois Farley Granger joue les bons-mauvais garçons… 
Capturesdqfcsqs.JPG01979602.jpg
Enfin, en 1974, dans « La Polizia chiede Aiuto » (« L'Âme infernale »), il interprète le père d’une adolescente retrouvée pendue, un meurtre déguisé semble t-il en suicide… 
Polizia-chiede-aiuto-12.JPG Polizia-chiede-aiuto-14.JPG
Un rôle de second plan, presque insignifiant qui conclue cependant sa carrière italienne, puisqu’il retourne alors aux Etats-Unis ou il tournera surtout pour la télévision.en guest star dans des séries comme « Arabesque » ou « L’homme invisible » et se consacrera une fois de plus à sa véritable passion : le théâtre, ou d’après ses dires, il se sent beaucoup plus à l’aise que sur un plateau de cinéma.
 bookCover26pct.jpg En 2007, il publia son autobiographie , "Include Me Out: My Life from Goldwyn to Brodway” et présentera de nombreux documentaires consacrés à Alfred Hitchcock.

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans giallo kings
commenter cet article

commentaires