Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 16:59

undefinedLe fait que la script-girl ait perdu la vue à l’insu de son plein gré (et de celui du metteur en scène certainement) 5 minutes avant le premier tour de manivelle, nuit parfois à la cohérence de plusieurs scènes. Mais qui s'en plaindrait ?

Num-riser0001.jpgCasa d'appuntamento, (Maison de rendez-vous), 1972, réalisé par Ferdinando Merighi, (Italie),
Erreur n° 1:  Durant la course poursuite en moto, Peter Martell porte d’abord un pantalon de couleur bleu marine, qui devient subitement, au détour d’un bois, marron…. On applaudit donc bien fort le cascadeur qui a réussi l’exploit de changer de pantalon tout en conduisant sa moto…Un numéro à présenter chez Patrick Sébastien !
Capturer-erreur-1.jpg
Erreur n°2: la scène se déroule donc comme on peut le constater, en plein jour. Or, au moment ou la tête de Peter Martell va taper sur la plateforme arrière du camion, on a l'impression que la nuit est tombée (ouille! )d'un seul coup puisque le fondderrière lui est noir. Et puis, hop, la lumière revient!!!
Capturer-erreur-6.jpg
Erreur n°3: durant la scène ou le magistrat, qui a fait condamner à mort Peter Martell, se fait égorger chez lui, on aperçoit une main ganté lui saisir la gorge (ouf, tout va bien, on est dans un giallo), lui trancher la gorge avec son cran d’arrêt (super !). Gros plan bien gore sur le sang qui s’échappe de la blessure et pan, deux secondes après, on voit dans un plan large le pauvre homme s’effondrer, sans aucune blessure saignante au cou, puis image suivante, il se trouve renversé 'dans l'autre sens, mais bon pourquoi pas, après tout) avec la gorge maculéee de sang… Un effet très spécial semble t’il !

Capturer-erreur-2-copie-1.jpg
Erreur n°4: La pauvre script girl n’est cependant pas la seule personne atteinte de cécité ayant participé au film : le gars qui a réalisé les fausses têtes des deux décapités devait travailler avant au musée Grévin… tellement les fausses têtes ne ressemblent pas du tout à leurs modèles. Vous remarquerez d'ailleurs, que entre le moment ou il va se faire décapiter et celui ou sa tête vient de rouler par terre, Peter Martell a eu le temps de voir pousser sur jon joli petit menton... une barbe de trois jours! Ginette (le nom de la script) la perfection au masculin?
Capturer-erreur-4.jpg
Erreur n°5: Quand au décorateur, soit il était bourré, soit il manquait de budget, mais dans la scène ou Peter Martell se retrouve en prison, donc derrière les barreaux, il manque un ou deux barreaux à sa cellule… On comprends donc plus facilement comment il a pu s'échapper, même si on ne s'explique pas comment tous ces genres de détails aient pu échapper au metteurs en scène...
undefined

Partager cet article

Repost 0

commentaires