Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 11:57
undefinedDécidément, la vue de notre pauvre script-girl ne s'améliore pas!

La Dama rossa uccide sette volte, (La Dame rouge tua sept fois), 1972, réalisé par Emilio Miraglia (Italie/Allemagne)

Erreur n°1 : pendant le prologue, ou Kitty enfant joue avec sa sœur et sa poupée dans le jardin du château. On voit nettement le vent souffler très fort (notamment dans leurs cheveux) puis le plan d’après le vent est tombé d’un seul coup, puis le plan suivant il a réapparu, et ainsi de suite pendant toute la scène…
  erreur-1.2.JPGerreur-11-copie-1.JPG
Erreur n°2 : Aux ¾ du film, Sybil Danning entre dans un appartement, pour faire chanter l’assassin. Elle est tuée de deux coups de revolver qu’elle reçoit (apparemment) en plein estomac. Or quelques minutes plus tard, Barbara Bouchet la trouve, gisant sur le sol, la gorge tranchée. Vous remarquerez aussi que, entre le temps ou Barbara Bouchet découvre le corps et celui ou le commissaire de police arrive, Sybil Danning a eu le temps de changer la pause de sa jambe gauche, qui était d'abord repliée (photo 5) et s'est détendue (toute seule ? Rigiditée cadavérique?) sur la photo 6.
erreu-2.1.jpg
Erreur n°3: Ugo Paglaii est poignardé en pleine poitrine par le véritable assassin. Mais dans le plan suivant, lorsqu’on le voit gisant par terre, le sang sort de son estomac. Décidément, le maquilleur n’était pas bon en Sciences Nat.
(Pour ne pas donner l’identité de l’assassin à ceux qui n’ont pas encore vu le film, je ne mets pas de photos. Vous devrez me croire sur parole !)
 
Erreur n°4: Ugo Paglaii a donc été poignardé par le véritable tueur. Il réussit cependant à pénétrer dans le château, se hisse péniblement vers un téléphone situé sur une étagère, dans un effort surhumain fait tomber le combiné… et se retrouvé directement en contact avec la police sans avoir eu besoin de composer un seul numéro puisque le téléphone est toujours sur l'étagère !
erreur-3.2.JPG 
La script n'était pas la seule non-voyante engagée sur le film. Le technicien des effets spéciaux lui aussi devait être aveugle pour ne pas voir (à ce point) les dissemblances entre l'acteur et le mannequin qui le remplace dans cette scène de meurtre (directement pompée sur celle d'un autre giallo d'ailleurs: "Quatre mouches de velours gris" de Dario Argento).
erreur-5.1.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires