Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

1 mars 2008 6 01 /03 /mars /2008 08:28
3è époque: l'âge d'or (suite) 

undefinedundefinedundefined
Il Diavolo nel cervello, (Le Diable dans la tête) , 1972, réalisé par Sergio Sollima, (Italie France),avec Keir Dullea (Oscar Minno), Stefania Sandrelli (Sandra), Micheline Presle (La comtesse Claudia), Maurice Ronet (Fabrizzio), Tino Buazzelli (Docteur Emilio), Renato Cestie (Ricky) Orchidéa de Santis (Catherine, la bonne), Elsa Boni (l’infirmière). Le jeune Ricky est retrouvé, le revolver à la main, a coté du cadavre de son père, Fabrizzio. Tout porte à croire qu’il l’a tué, ce qui cause un choc émotionnel tell à sa mère, Sandra, que l’on est obligé de l’isoler dans une des villas de sa mère la comtesse Claudia, tandis que cette dernière fait interner, discrètement pour ne pas causer de scandale, son petit fils dans un asile d’aliénés. Mais Minno, ancien petit ami de Sandra, a du mal à croire à la culpabilité de Ricky et il va essaye, avec l’aide du docteur Emilio, de retracer les derniers moments qui précédèrent le crime afin de démasquer le véritable assassin. 
undefinedundefined
undefineddiavolo-nel-cervello-8.JPG
Un giallo psycho assez intéressant, qui fut malheureusement boudé à son époque non seulement par la critique mais aussi par le public, déstabilisé peut être par le rythme beaucoup trop lent du film. On retrouve Micheline Presle en mère possessive, Maurice Ronet en cadavre exquis, Stéfania Sandrelli en jeune mère dépressiv, Orchidéa de Santis dans l'eternel rôle de la bonne!) et Keir Dullea (monsieur « 2001, odyssée de l’espace »), en psy-détective amateur assez convaincant. « Il diavolo nel cervello » est malheureusement la seule incursion de son metteur en scène dans le giallo, Sergio Sollima se trouvant plus à l’aise dans la réalisation de films d’aventures ou de westerns spaghettis. On regrette que ce film soit (pour l'instant) presque introuvable car il mériterait une seconde chance.

Partager cet article

Repost 0

commentaires