Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 18:00

  3è époque: l'âge d'or (suite) 

Ragazza-tutta-nuda-aff4.JPG Ragazza-tutta-nuda-aff2.JPG Ragazza-tutta-nuda-aff3.jpgRagazza-tutta-nuda-aff5.jpgRagazza-tutta-nuda-aff6.JPGRagazza-tutta-nuda-aff1.JPG
Ragazza tutta nuda assassinata nel parco (Le manoir aux filles) , 1972, réalisé par Alfonso Brescia (Italie)  avec Robert Hoffmann (Chris Buyer), Irina Demick (Magda Wallenberg) Pilar Velasquez(Catherine Wallenberg), Teresa Gimpera (Kirsty Buyer), Patrizia Adiutori (Barbara Wallenberg), Franco Ressel (Bruno), Adolfo Celi (Inspecteur Huber), Philippe Leroy (Martin), Howard Ross (Gunther), Maria Vico (Sybil). Alors qu’il avait souscrit peu de temps auparavant une assurance sur la vie, le docteur Johannes Wallenberg est retrouvé mort, assassiné, dans un parc d’attractions (dans le fameux train fantôme). Son assurance dépêche sur place le détective Chris Buyer, qui ne trouve rien de mieux que de faire semblant de tomber amoureux d’une des filles du disparu, afin de pouvoir enquêter incognito dans le manoir familial. Pendant ce temps là, d’autres crimes sont commis.
Capturer2121.jpg Ragazza-tutta-nuda-2.jpgRagazza-tutta-nuda-3.JPGRagazza-tutta-nuda-4.jpgRagazza-tutta-nuda-5.jpgRagazza-tutta-nuda-6.jpg 
Au secours, au secours ! Mais qu’est ce que c’est que cette daube ? Ca commence en noir et blanc, avec une musique encore plus lugubre qu’une composition origninale de Richard Claydermann. On assiste à un meurtre saugrenu (plus sot que grenu d’ailleurs) et puis on tombe de Charibde en Sylla. L’enquêteur (un bellâtre qui a du se voir refuser le casting du dernier roman photo de Nous-Deux) ne pense qu’a batifoler, dans les bois, dans les prés, dans le grenier du château (ce qui est un comble). Quand il ne lutine pas les starlettes (aucune actrice connue), le pauvre Robert Hoffman tente tant bien que mal de donner la réplique à Adolfo Celi et Philippe Leroy qui ont cependant beaucoup de mal à réprimer leurs fou-rires. Alfonso Brescia, qui laissera son nom à la postérité pour avoir réalisé des chefs d’œuvres du style « Superman contre les amazones », «Les Amazones, filles pour l’amour et pour la guerre » ou le fameux « Poppée, la putain impériale », tente de construire un giallo (certainement de commande) avec des bouts de ficelles pompés ça et là dans d’autres films. Les cadrages hasardeux nous montrent surtout les pieds du tueur (alors qu’on voyait jusqu’à présent les mains, qui tiennent généralement l’arme du crime…). Les personnages sont stéréotypés à l’extrême ; la belle mère est alcoolique, une des 3 filles est nymphomane, la seconde, lorsqu'elle n'est pas malade est hypocondriaque et la troisième est blonde donc idiote, le garçon d’écurie est laid et muet et l’inspecteur de police (Adolfo Celi) encore plus stupide que ses collègues… Le pire reste le titre original (quoique le titre français n’est pas mal non plus…) « Ragazza tutta nuda assassinata nel parco », c'est-à-dire "Jeune fille toute nue assassinée près du parc" qui veut tout et rien dire à la fois. Mais on ne va pas se plaindre, on aurait pu avoir « Derrick contre les amazones »…

Partager cet article

Repost 0

commentaires