Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 15:34
3è époque: l'âge d'or (suite).

I Corpi Presentano Tracce di Violenza Carnale (Torso) , 1973, réalisé par Sergio Martino (Italie) avec Suzy Kendall (Jane), Tina Aumont (Daniela), Luc Merenda (Roberto)  John Richardson (Franz), Roberto Bisacco Stefano Venzi), Ernesto Colli(Gianni, le vendeur d’écharpes), Christina Airoldi (Carol peterson), Carla Brait (Ursula), Angela Covello (Katia). A Pérouse (à l’heure de l’apérouze), un maniaque assassine les étudiantes en les étranglant, puis en les démembrant. Quatre copines bien délurées décident alors de partir faire un tour à la campagne, histoire de ne pas figurer au tableau de chasse du détraqué. Hélas pour elles, le tueur a de la suite dans les idées et c'est tout naturellement qu'il les suit à la trace et s'acharne à essayer de les éliminer l'une après l'autre.

 
Sergio Martino revient et en grande forme avec ce magnifique giallo, qui a certainement du inspirer de nombreux cinéastes américains, spécialisés dans ce que l'on appelle "les Slashers" (sorte de giallo à la MacDo ou de mystérieux tueurs masqués assassinent généralement tout ce qui leur tombent sous la main, qu'ils ont généralement terminée par un crochet, un poignard ou une scie éléctrique,  style Vendredi 13 (à la douzaine). Tout est réuni ici pour faire de ce film un très bon giallo. Une ambiance sexy (de jolies étudiantes qui aiment non seulement montrer leurs seins, mais aussi leurs popotins), un sadique inquiétant (le visage lachement caché derrière sa cagoule, il tue et démembre ses victimes à la scie à métaux), une héroine blonde (donc idiote) et fragile (elle a la jambe dans le platre et se trouve "prisonnière" dans une maison très isolée (qui au départ devait la protéger...), des lesbiennes (qui vont finir bien su en mille morceaux), un beau héros, un faux salaud glauque et un scénario en béton qui ne laisse aucune chance à l'improvisation et offre au spectateur son plein d'adrénaline et sa dose de frisson. Malheureusement le film est sorti en france en même temps que "Le dernier tango à Paris" ce qui fait que, mauvaise distribution oblige, il n'a pas remporté le succès qu'il méritait. Un succès largement retrouvé depuis gràce à la vidéo qui a fait de "I corpi..." un film culte! On retrouve Suzy Kendall dans le rôle de la cruche de service, Luc Méranda dans celui d'un jeune médecin de campagne et Tina Aumont toute nue encore une fois ce qui ne surprendra personne... Quand au tueur au foulard rouge, il n'a rien à envier à Jason, Michael et tous les autres...
  Le film est sortit en DVD dans de nombreuses collections

Partager cet article

Repost 0

commentaires