Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

6 avril 2008 7 06 /04 /avril /2008 16:42
3è époque: l'âge d'or (suite).

Passi di danza su una lama di rasoio (Devil blade), 1973, réalisé par Maurizio Pradeaux (Italie/Espagne) avec Robert Hoffmann (Alberto Morosini), Susan Scott (Kitty), George Martin (Inspecteur Merughi), Anuska Borova (Lidia Arrighi & Silvia Arrighi), Simón Andreu (Marco), Rosita Torosh (Nina Ferretti),Nerina Montagnani (Marta). Alors qu'elle fait visiter la ville à ses parents, Kitty est témoin d'un meurtre qu'elle apperçoit à travers l'objectif d'une longue vue. Mais personne dans son entourgae ne semble vouloir la croire, ni ses parents, ni son petit ami, ni même l'officier de police qui reçoit sa déposition au commissariat. Pourtant ce meurtre n'est pas le premier et ne sera certainement pas le dernier, surtout que l'assassin sait désormais qu'un témoin génant l'a vu dans ses oeuvres. 

 

Un giallo somme toute assez brouillon et décevant, même si les scènes de meurtres sont assez bien filmées. L'intrigue reprend le thème de base du film d'Alfred Hitchcock "Fenêtre sur cour": le héros (ici une femme) a vu un crime se commettre à travers des jumelles (ici une longue vue). Mais la comparaison s'arrête ici. Alfred Hitchcock avait réussi un formidable suspense en huis-clos. Ici, beaucoup de décors mais hélas peu d'action, le suspense se faisant vainement attendre et même l'ultime course poursuite entre le meurtrier et l'héroine n'arrive pas à nous sortir de la torpeur dans laquelle nous avons sombré dès le premier tiers du film. Susan Scott crie toujours autant et aussi bien... et interprète comme à son habitude, c'est à dire avec un talent unique en son genre, une dinde parfaite. On retrouve aussi Simon Andreu et Robert Hoffman, deux habitués des gialli dans des roles assez surprenant, notament Robert Hoffmann dans le rôle du canard boiteux, petit ami de Susan Scott, qui adore planter son canif dans des mannequins en tissus... Maurizio Pradeaux nous avait habitué à mieux.

   Le film existe en DVD

Partager cet article

Repost 0

commentaires