Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

19 avril 2008 6 19 /04 /avril /2008 15:47
3è époque: l'age d'or (suite)
 
 

Spasmo,
1974, réalisé par Umberto Lenzi (Italie), avec Robert Hoffman (Christian Bauman), Suzy Kendall (Barbara), Ivan Rassimov (Fritz Bauman), Adolfo Lastretti (Le tueur), Monica Monet (Clorinda), Guido Alberti (Malcom), Mario Erpichini (Alex), Franco Silva (Lucas), Maria Pia Conte (Xenia), Rosita Torosh (la prostitué dans la voiture). Alors qu'il se promène avec une amie sur une plage qu'il croit abandonnée, (un endroit ou avec son frère Fritz, vingt ans avant, ils avaient trouvé le cadavre d'un chien, étranglé) , Christian Bauman découvre le cadavre d'une femme. En fait, la jeune feme n'est qu'évanouie. Elle prétend se nommer  Barbara  et semble souffrir d'amnésie , ne se rapellant pas qui et ce qui l'a ammenée sur cette plage déserte. Profitant d'un moment d'inatention du jeune couple, Barbara se sauve, mais le lendemain Christian la retrouve à une fête sur un yacht. Il la drague, la ramène dans sa chambre d'hotel et tandis qu'il se rase dans la salle de bain (il est barbu, mais comme elle ne supporte pas les poils, elle l'oblige à se raser...), un inconnu l'agresse et le menace d'un pistolet. Un combat au corps à corps s'engage et  Christian tue son agresseur avec son arme. A partir de cette instant, la vie de Christian va devenir un véritable enfer. Barbara veut prévenir la police, mais Christian l'en dissuade. Ils vont ensuite trouver refuge dans la maison d'un couple d amis de Barbara ou ils font la connaissances d'étranges voisins. Bientôt, tous ceux qui ont croisé sa route vont mourir, assasinés les uns après les autres. Jusqu'au cadavre de Barbara qu'il va retrouver étranglée dans sa chambre d'hôtel. Mais quel rôle Fritz, le propre frère de Christian, joue t'il dans tout cela? Et à quoi correspondent toutes ces poupées, habillées comme des prostituées et  trouvées pendues ou poignardées dans les sous-bois ?

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce film d'Umbeto Lenzi est déroutant. Ceux qui s'attendent à trouver un giallo dans la lignée des films réalisés par Mario Bava ou Dario Argento vont être déçus. Ceux qui s'attendaient à retrouver avec "Spasmo" l'ambiance des premiers gialli réalisé par Lenzi, à savoir "Orgasmo", "Cosi dolce, cosi perversa" et "Paranoia" vont quelque peu déchanter. "Spasmo", aux dires de son réalisateur est un giallo hors norme, s'éloignant des codes habituels au genre, plus centré sur l'étude du caractère psychologique des personnages principaux que sur les meurtres sanglants et visuels qui firent la gloire et la renommée des gialli jusqu'alors.  Certes il y a bien quelques meurtres (tout est surtout  regroupé dans les dix dernières minutes du film!), mais l'intérêt du film réside surtout dans la complexité des rapports existant entre Christian et son frère Fritz. Une fois que l'on a compris cela, c'est à dire à la dernière minute du film, on a tout compris, c'est à dire rien! Malgré l'extrait de film super8 censé nous donner la clé du problème et qui ne fait que nous embrouiller. Le film n'est qu'un ramassis de babillage grotesque, de masturbation intellectuelle, de fantasmagorie graphique. Un vértable catalogue de la déroute des psychoses freudiennes et autres angoisses Nitchéennes qui aura évité à Lenzi quelques scéances chez le psy .  En tout cas, à vouloir nous prouver qu'un monstre sommeille en chacun de nous, Lenzi n'aura fait que nous endormir un peu plus...
Le film est sortit en DVD (version française et version italienne sous-titrée) chez Neo Publishing (dans la belle collection Giallo)

Partager cet article

Repost 0

commentaires