Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 14:23
3è époque: l'age d'or (suite)
 
Gatti Rossi en un Labirinto di Vetro, 1975, réalisé par Umberto Lenzi (Italie / Espagne), avec Martine Borchard (PauletteStone), John Richardson (Mark Burton), Ines Pellegrini (Nabia Campbell), Andres Mejuto (Inspecteur Tudela), Mirta Miller (Lisa Sanders), Daniele Vargas (Robby Alvarado), George Rigaud (Révérend Bronson), Silvia Solar (Gail Alvarado), Raf Baldassarre (Martinez, le tour opérator), Marta May (Alma Burton), John Barta (M Hamilton), Veronica Milliel (Jenny Hamilton). Panique à Barcelone. Alors que la saison touristique bat son plein, un groupe de touriste est victime d'un sérial killer qui a la particularité non seulement de tuer ses victmes à l'arme blanche mais en plus de leur enlever l'oeil gauche. Les soupçons se portent rapidement les passagers du car, qui ont tous le même ciré rouge (cirés offerts par le tour opérateur)  et notament sur l'épouse de Mark Burton, dont les antécédents psychiatriques ne font pas pencher la balance en sa faveur. Mais, même une fois cette dernière "éliminée", les meurtres continuent...
  
 
 
Umberto Lenzi reprend du galon et nous livre ici un honnète giallo-patchwork (je pique un peu à droite et à gauche quelques idées et je recolle le tout ensemble ) qui se laisse cependant regarder sans honte. Outre une série de meurtres assez sanglants commis par un tueur, habillé de rouge (fétichisme du ciré de pluie...) qui a décidé d'en mettre plein la vue au spectateur en énuclant ses victimes (trucages typiques années 70 dont un peu vieillots), Lenzi nous offre une panoplie de personnages truculants: un pasteur qui cache des photos de petites minettes dans sa bible, un père très (trop) prévenant pour sa fille (qui s'éveille à la sexualité), deux lesbiennes très "chaudes", un vieux couple type (mémère engueule pépère pour un oui et surout pour un non) et le couple de héros dont les amours sont contrariées par un ex-épouse (qui comme par hasard fait le même voyage qu'eux...). Rien de très novateur certes, mais comme tout ce gentil petit monde est bien cadré, on ne s'ennuie pas. Les scènes de suspens sont assez nombreuses, assez bien orchestrées et se mélangent habilement aux scènes "cartes postales" qui nous font visiter Barcelone. Le tout assaisonné sur de la musiqe de Bruno Nicolaï. Du classique, je vous dis!
le film est sortit en DVD chez Next Video (italien) avec en bonus un documentaire "Nei seigno del giallo" assez interessant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires