Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 08:31

3è époque: l'age d'or (suite).

Nude per l'assassino (197) (Nue pour l'assassin),
réalisé par Andréa Bianchi (Italie), avec Edwige Fenech (Magda Cortis), Nino Castelnuovo (Carlo Bianchi), Femi Benussi ( Lucia Cerrazini), Solvi Strubing (Patrizia), Amanda (Gisella Montani), Franco Diogene (Mauritzio Montani), Lucio Como (l'inspecteur de police), Erna Schurer (Doris), Claudio Pellegrini (Mario). Un mysterieux assassin s'attaque au milieu de la mode et décime toute personne ayant une relation avec une certaine agence de mannequin. Agence ou travaille la jeune et jolie Magda qui n'a nullement l'intention de se laisser couper ni la langue (qu'elle a bien pendue), ni la gorge (qu'elle a bien profonde...). C'est donc, elle aussi, au péril de sa vie plus qu'à l'insu de son plein gré, qu'elle va mener sa propre enquète, aidé en cela par le beau gosse de service qui était dans le coin comme par hasard ce jour la... Au fait, quel rapport ces meurtres peuvent-ils avoir avec un autre mannequin qui est morte peu de temps auparavant d'un arrêt cardiaque alors qu'elle se faisait avorter clandestinement?

Malgré les apparences trompeuses qui jouent contre lui (scénario ultra classique se déroulant, une fois de plus, dans le milieu du mannequinat -  véritable vivier pour nos tueurs en série transalpins - et la présence de Miss Fenech dans le rôle de la poule voulant échapper au renard), ce giallo est une véritable petite perle ! Andréa Bianchi a su adroitement mélanger les moments d'humour (noir), d'humeur (rose), et de suspens afin de nous offrir pour notre plus grand plaisir un véritable giallo comme on les aime et comme l'aurait aimé le grand Mario Bava. Le tueur anonyme promène tout au long du film sa longue silhouette noire - vêtu d'une combinaison intégrale de moto (hmmmmm!!!!) et casqué, tout comme dans "La Polizia chiede aiuto (la lame infernale) de Massimo Dallamano (voir critique du 17 avril) ou dans le pitoyable "remake non avoué" américain de Ken Hughes "School night" "(Les yeux de la terreur dont l'action cette fois-ci se passe dans un collège de jeunes filles, dévergondées of course!). Même si les crimes sont de facture somme toute classique, il n'en demeure pas moins que l'on ne quitte pas des yeux une seconde l'écran (petit ou grand) tellement on est pris par l'action. Bianchi se paye aussi le luxe de nous offrir toute une gallerie de personnages secondaires forts interessants, que ce soit Femi Bemussi dans le rôle de Lucia, la belle pin-up qui finira bien sur éventrée, à Amanda dans le roôle de la directrice d'agence lesbienne (qui aime les poupées gonflantes) et dominatrice qui est mariée à l'adipeux Franco Diogène (amateur quand à lui de poupées gonflables... et dont l'assassinat est un summum de drolerie... typiquement italienne!). Gardons le (ou la) meilleur(e) pour la fin: la bellissima signora Edwige Fenech, qui, malgré une perruque miteuse sortie d'on ne sait ou , illumine le film par sa beauté et parfois même son talent, arrivant à totalement eclipser son partenaire masculin, le fadissimo Nino Castelnuovo.

Le film est, enfin, sortit en DVD en France...chez Neo Publishing, les seuls qui s'interessent (un peu) au giallo. Graces leur soient rendues...

Partager cet article

Repost 0

commentaires