Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 09:33

3è époque: l'age d'or (suite)

La Polizia brancola nel buio, 1975, réalisé par Helia Colombo avec
Joseph Arkim (Giorgio D'Amato), Rose Margaret Keil (Enrichetta),Gabriella Giorgelli (Lucia), Francisco Cortez, Richard Fielding, Robert Trewords, Elena Veronese, Danny P. Gergoz,  Halina Zalewska. Alors qu’elle se rendait pour une séance de pose chez Monsieur Edmond Parisi, un homme paralysé et assez complexé, Enrichetta est sauvagement assasinée par un mystérieux individu, bien évidemment masqué, alors que sa voiture vient de tomber en panne sur une route déserte. Giorgio D’Amato, journaliste et ami de la défunte va mener sa petite enquête, tandis qu’autour de lui les cadavres commencent à s’accumuler.

   
Tous les codes chers à un bon giallo sont réunis dans ce giallo fort sympathique bien que tourné certainement avec trois francs six sous. Notre éternel sadique anonyme  trucide bien évidement une bonne partie des protagonistes de l'histoire à l’arme blanche, son arme étant cette fois-ci une paire de ciseaux, les dits protagonistes  formant une  kyrielle de personnages tellement peu sympathiques que les survivants font à eux seuls des suspects idéaux : Monsieur Edmond, le paralytique complexé amateur de photos cochonnes, les domestique Alberto et Lucia, Madame Léonora, la lesbienne de service, sans parler du médecin de famille, le sinistre Docteur Dalla. Mais c’est Sarah, la jolie nièce de Monsieur Edmond, tombée bien évidemment raide dingue amoureuse du beau journaliste, qui va aider ce dernier à résoudre cette énigme ou, une fois de plus, l’assassin n’est pas du tout celui que l’on croit… A noter la présence de l'acteur, que dis-je la STAR du cinéma turc des années  60-80 (plus de 200 films), le beau Cüneyt Arkin (prononcez "Djunett Arkine") qui s'ilustra dans de nombreux westerns Kébabs (la même chose que les westerns spaghettis mais à la sauce turc).

Partager cet article

Repost 0

commentaires