Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 13:09

3è époque: l'age d'or (suite).

La Donna della domenica, (La Femme du dimanche),1976, réalisé par Luigi Commencini, (Italie / France), avec Marcello Mastroianni (Commissaire Santamaria), Jacqueline Bisset (Anna Carla Dosio), Jean-Louis Trintignant (Massimo Campi), Aldo Reggiani (Lello Riviera), Maria Teresa Albani (Virginia Tabussso), Gigi Ballista (Volero), Pino Caruso (Inspeteur De Palma), Claudio Gora (Garronne). On vient de découvrir l'architecte Garrone mort dans le salon de son appartement Turinois, le crane défoncé. L'arme du crime n'est autre qu'un phalus en pierre, imitation d'objet antique pompéien. Il faut dire que Garrone était connu pour être un obsédé de la première ampleur...Un des voisins du défunt affirme avoir croisé, peu de temps avant la découverte du cadavre une femme blonde, vétue d'un impermébale transparant et portant un sac rouge orné d'une étoile de mer, Un couple de domestique quand à lui apporte le brouillon d'une lettre écrite par la belle Anna Carla Dosio (femme d'un riche industriel) à un certain Massimo Campi, qui, bien que n'ayant aucun rapport avec le crime, prouve que ceux-ci connaissaient bien la victime .Le commissaire Santamaria et l'nspecteur De Palma (qui n'est pas aussi brillant que l'on croit...) vont donc devoir enquéter dans un milieu qui leur est complètement étranger, celui de la haute bourgeoisie italienne. Alors que l'enquète pietinne, un deuxième meurtre est commis, meurtre qui va pourtant permettre au commissaire Santamaria de conclure rapidement son enquète .

On est loin du giallo "classique" avec tueur masqué, crimes en séries ultraviolents et suspense insoutenable. Ici, Luigi Commencini redéfinit - à sa manière - les règles du giallo. L'intérêt principal de ce film, on l'aura compris, ne réside donc pas dans l'intrigue, ultra classique (un meurtre, une brochette de suspects), mais dans l'introspection des caractères des différents protagonistes. Pour ce faire, le réalisateur s'est approprié un casting de rêve (et qui plus est internationnal): Marcello Mastroianni, Jacqueline Bisset et Jean-Louis Trintignant. Trintignant (dont ce n'est pas le premier giallo, voir sa fiche Giallo Kings) interpète ici un homosexuel oisif qui a une lisaion avec la seconde victime, un certain Lello Riviera (garçon, malheureusement pour lui, trop curieux pour rester en vie). Marcello Mastroianni (dont c'est le premier giallo, le second sera "Doppio delitto" puis suivra "Giallo napoletano", en 1978) joue à merveille le flic sympathique, dépassé par les évènements, qui tombe amoureux d'une femme trop belle pour lui... La bellissima Jacqueline Bisset, absolument parfaite dans son rôle de femme fatale, beaucoup moins superficielle qu'elle ne se plait à le laisser paraitre... "La donna della domenica" sera la seule incursion de Luigi Commencini dans l'unvivers du giallo. Si le film en déconcertera plus d'un, il n'en reste pas moins un excellent giallo. Le seul regret que l'on pourrait avoir concerne la musique. Signée Ennio Morricone, elle ressemble beaucoup à d'autres musiques de films... signées Ennio Morricone! Notons encore que Aldo Reggiani qui joue le rôle de Lello Riviera, le jeune amant de Jean-Louis Trintignant, n'a rien à voir avec Serge Reggianni.
 Le film est sortit en italie en dvd (italien, sous titres italien pour mal-entendant) sans bonus (mis à part la bande annonce, tu parles d'un bonus...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bastien Ayala 07/06/2008 14:42

Bravo pour ton introspection dans le pays du gialli. Je n'ai jamais vu autant de matériel inédit en une fois, jamais. Tu enchaines les critiques avec un rythme vraiment soutenu, là aussi c'est stupéfiant. Les films que tu présentes dépassent de loin mes connaissances en matière de giallo.
Félicitations !