Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 13:42

3é époque: l'age d'or (suite)

La Ragazza dal pigiama giallo, (la fille en pyjama jaune), 1977, réalisé par Flavio Mogherini, (Italie), avec Ray Milland (Inspecteur Thompson), Dalila Di Lazzaro (Glenda Blythe), Michele Placido (Antonio Attolini), Mel Ferrer (Professeur Henry Douglas), Howard Ross (Roy Conner), Ramiros Oliveros (Inspecteur Ramsey), Rod Mullinar (Inspecteur Morris), Giacomo Assandri (Quint), Eugene Walter (Dorsay), Monica Rey (Patricia Clark Dorsey), Antonio Ferrandiz (Nottigham), Vanessa Vitale (Evelina). Le corps carbonisé d’une femme est retrouvée dans une carcasse de voiture abandonée sur une plage australienne. La police fait son enquète mais pietinne. Elle décide alors d’exposer dans un musée le cadavre reconstitué de la jeune femme, espérant ainsi obtenir des informations de témoins restés jusqu’à présent anonymes. Grace à cela, ils ne tardent pas à avoir un suspect...L’inspecteur Thompson, bien qu’il soit à la retraite pense qu'ils se trompent d’assassin et décide de mener son enquète. Parralèlement à cela, Linda, serveuse sur un ferry, essaye de mener sa barque comme elle peut entre ses trois amants, l’enfant qu’elle porte (et qu’elle ne veut pas garder) et une vie qui la satisfait de moins en moins...

Un giallo tiré d'un fait divers réel, datant des années 30, voila qui n'est pas courant... Il faut dire que ce giallo est plus on ne peut plus "psycho". Aucun meurtrier agissant dans l'ombre avec son coupe-chou bien affuté. Bien au contraire. Peu de meurtre (juste deux et pas des plus visuels). Seul le premier cadavre (celui de la femme carbonisée, peut (et encore) effrayer le spectateur, si celui-ci n'est pas blasé avec toutes les gorges coupées et orbites enuclées que je lui ai jusqu'ici montré. Je le disais donc, cette histoire est tirée d'un fait réel. Le cadavre d'une jeune femme, retrouvée carbonisée, avait été exposé au grand public dans l'ultime but de trouver quelqu'un qui puisse l'identifier. La méthode (peu ragoutante) n'avait pas porté ses fruits et n'avait jamais été renouvelé (tant mieux, vous vous imaginez vous allant visiter le Musée Picasso et vous retrouvant face au cadavre d'une femme découpée en morceaux ?). Flavio Mogherini a donc chosi de nous raconter deux histoires en une. Celle d'un policier à la retraite qui reprend l'affaire de cette femme brulée. Et celle d'une jeune serveuse qui a trois amants (un chirurgien, son ex mari, serveur lui aussi et un beau blond musclé mais un peu décérébré) attends un enfant de l'un d'eux mais ne sait pas lequel, veut avorter et va se faire tuer par l'un d'eux, mais je ne vous dirais pas lequel... En fait Flavio Mogherini est passé à coté d'un beau sujet en essayant de doubler sa mise. Au lieu de s'interesser à l'histoire de cecadavre et de son exposition, il préfère q'occuper de l'histoire de la jeune serveuse et de ses trois amants (banale histoire d'une jolie fille qui ne sait pas ou elle en est, et donc sans aucun intérêt). Résulta, on s'ennuie ferme dans ces intrigues qui n'avancent pas, ayant l'impression de nous trouver plus au coeur d'une intrigue à la "Santa Barbabra" que dans un véritable Giallo. Le mieux donc est d'oubleir le film (c'est assez facile en fait...) et de se reporter au documentaire qui sert de bonus, ou Richard Evans auteur d'un livre sur la véritable "fille au pyjama jaune", qui aurait parait-il inspiré le scénariste (inspiré est à mons avis loin de la vérité). On retrouve cependant dans le film plusieurs acteurs ayant tourné dans des gialli (c'est peut être pour cela d'aiulleurs que le film est considéré comme étant un giallo (ce qui ne saute pas d'emblée aux yeux, avouons le!): Dalila Di Lazzaro (qu jouera dans "Phenomena" et qui jouait le (petit) rôle d'une infirmière dans "L"ultimo treno de la notte"), Michele Placido ("E tanta paura"), Mel Ferrer ("Morte sospetta di una minorenne" et "La Polizia accusa: il servizio segretto uccide". A noter aussi que Renato Rossini  ("A.A.A Massaggiatrice bella presenza offresi", "la Ragazza tutta nuda assassinate nel parco", "L'assassino ha riservato nove poltrone" et plus tard "L"éventreur de New-York" de Lucio Fulci) tourne ici sous le pseudonyme de Howard Ross .....

Partager cet article

Repost 0

commentaires