Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 14:35

3è époque: l'age d'or (suite)
   
Solamente nero (
Ombres sanguinaires),
1978, réalisé par Antonio Bido (Italie), avec:
Lino Capolicchio (Stefano d'Archangelo), Stefania Casini (Sandra Sellani), Craig Hill (Don Paolo), Massimo Serato (le comte Pedrazzi), Juliette Mayniel (La signora Nardi), Laura Nucci (la belle mère de Sandra), Attilio Duse (Gaspard, le sacristain), Gianfranco Bullo (le fils de Nardi), Luigi Castellato (Andreani), Alfredo Zammi (le commissaire de police), Alina Simoni (la voyante), Sergio Mioni (Docteur Aloisi). Stefano D'Archangelo, jeune professeur à Rome, profite des vacances d'été pour retrouver son frère Paolo, qui est devenu curé dans la paroisse de  leur village natal, situé sur une petite île non loin de Venise. Durant ce périple, il se lie d'amitié avec Sandra, une jeune antiquaire, qui a débarqué avec lui. Stefano découvre que son frère,  Don Paolo, a la charge de personnes bien étranges parmi ses paroissiens. Ainsi, le comte Pedrazzi assouvi des penchants homosexuels à l'égard de jeunes adolescents, tandis que le docteur Aloisi, soupçonné du meurtre de sa première femme,  entretient une relation secrète avec son infirmière (dont le frère est attardé mentalement) et pratique à ses heures perdues des avortements clandestins. Tout ce "joli" petit monde se réunit fréquement chez une voyante, qui le lendemain de son arrivée, sera assassinée devant le presbytère  sous les yeux de Don Paolo. Le temps que celu-ci prévienne son frère, le cadavre disparait mystérieusement. D'autres assassinats ne tardent pas rapidement à se produire. Stefano se demande si ces meurtres n'ont pas en fait un lien avec un crime vieux d'une vingtaine d'années (une écolière avait été assassinée dans ce même village), d'autant qu'il commence à être sujet à d'étranges visions dans lesquelles il voit un petit garçon appeuré se cachant dans un buisson. Et si ce petit garçon c'était lui et que le meurtrier, qu'il aurait vu alors à l'époque, était le même qu'aujourd'hui? Aidé de Sandra et de Don Paolo, Stefano va essayer de démasquer l'assassin, qui bien évidement n'est pas celui que l'on croyait...

Venise est décidément très prisée par les réalisateurs de Gialli... Il faut dire qu'il pèse sur cette magnifique citée lacustre une ambiance moite et sensuelle à la fois propice au mystère et au meurtre,  Second giallo réalisé par Antonio Bido, après  "Il gatto dagli occhi di giada", réalisé peu avant, "Solamente Nero" manque cruellement d'originalité, le réalisateur ayant emprunté pas mal d'idées à ses illustres prédécesseurs . Comme le tableau "naif" ou tout est expliqué (L'oiseau au plumage de cristal" de Dario Argento, la poupée cassée ("Les frissons de l'angoisse" du même réalisateur, la vieille paralytique ("La baie Sanglante" de Mario Bava) a qui on brule le visage ("Six femmes pour l'assassin" du même réalisateur et aussi "L'oiseau au plumage de cristal" ou cette fois-ci la femme à le visage brulé par une immersion dans un bain d'eau bouillante...), un homme tué par un bateau ("Nero Veneziano" de ), jusqu'à la dernière mort qui elle fait penser à "Vertigo" (d'Hitchcock), ce qui fait que l'on a l'impression plus d'assister à un best-of des meilleurs gialli plutôt qu'à une oeuvre véritablement novatrice. Ainsi l'identité du coupable reste on ne peut plus calssique (voir évidente si l'on connait un peu les gialli). Dommage en fait que la réalisation ai été confiée à Antonio Bido (qui n'a pas fait une grande et longue carrière, ni en tant que scénariste, ni en tant que réalisateur). Avec un metteur en scène comme Argento, au moins les meurtres auraient été plus spectaculaires... Coté comédiens, pas de grosses têtes d'affiche mais cependant on retrouve quelques acteurs ayant déja joué dans d'autres gialli: Lino Capolicchi ("Tue mani sul mio corpo", "La casa dalle finestra que ridono") toujours aussi peu expressif, Massimo Serato ("Terza ipotesi su un caso di perfetta strategia criminale" de Guiseppe Vari, "Macchie solari" de Armando Crispino, et plus tard "Suor omicidi" de Giullio Berruti) très à l'aise dans un rôle difficile et complexe, Juliette Mayniel (apperçue dans un des premiers gialli "Assassino made in Italy" de Silvio Amadio) qui se fait enlever les points noirs à la braise et Laura Nucci qui jouera aussi dans "Suor omiccidi"). On retrouve aussi la belle Stefania Casini (à qui Dario Argento reserva un beaucoup plus funsete sort dans "Suspiria") et Graig Hill, un de ces nombreux acteurs américains qui fit (presque toute) sa carrière d'acteur principalement en Italie et dans des films de séries B et surtout Z...

Solamente Nero est sortit en VHS française sous le titre "Ombres sanguinaires", mais pas encore en DVD par contre il existe en dvd dans pas mal d'autres pays (voir plus haut). 

Partager cet article

Repost 0

commentaires