Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 21:28
3è époque: l'age d'or (suite)

Suor Omicidi , (La petite soeur du diable), 1978, réalisé par Giulio Berruti (Italie), avec Anita Ekberg (Soeur Gertrude), Joe Dallessandro (Docteur Patrick Tolland), Paoloa Morra (Soeur Mathieu), Alida Valli (la Mère Supérieure), Massimo Serato (Docteur Poiret), Lou Castel (Peter), Danièle Dublino ((le directeur), Laura Nucci (la Baronne), Alice Gherardi (Janet), Nerina Montagnani (Josephine). Jusqu'à présent tout allait bien pour Soeur Gertrude (mis à part peu-être le fait qu'elle s'appelle Gertrude, mais bon, elle allait pas tuer le scénariste pour ça, quand même!). oeur Gertrude travaillait dans un hopital ou elle était très appréciée, aussi bien par ses patients que par ses collègues de travail, notament par Soeur Mathieu (le scénariste aurait-il piqué des amphétamines dans la boite à pharmacie pour trouver de tels prénoms ????). Mais, depuis qu'on lui a  découvert une tumeur au cerveau, Soeur Gertrude s'est mise a changer du tout au tout! Ainsi, des envies de luxures lui prennent elle subiytement, et, habillée en civil, elle s'en va draguer, tel une vulgaire prostituée, n'importe quel chaland dans la rue. Des envies irrésistibles de meurtres aussi l'assaillent le soir alors qu'elle soigne ses patients. Peut être est-ce à cause de la morphine qu'elle vole désormais pour calmer ses maux de tête (Il en reste, le scénariste n'a pas tout pris?). Heureusement pour Soeur Gertrude, Soeur Mathieu est là et l'aide à se débarasser de tous ces vilains cadavres qui commencent à encombrer la penderie...

Pendant ce temps là, nous sommes vraiment en droit de nous demander d'une part:  "Mais que fait la police?", d'autre part, le joli docteur Tolland est-il vraiment aussi con pour ne s'apercevoir de rien, parce que c'est vraiment dommage d'avoir une aussi belle tête si il n'y a rien dedans...! Même si, dixit Pierre Palmade, on s'en fout, c'est pas la cervelle qu'on suce... Mais je mégare, tel Saint Lazare, et vais revenir de ce pas, à tombeau ouvert, toujours tel Saint Lazare, à notre film. "Suor omicidi" est donc reconnu comme étant un giallo et l'on se demande encore pourquoi (à mon avis la production a du offrir des pétards avec le dossier de presse). Car il n'y a pas l'ombre d'un tueur anonyme et ganté, armé d'un scalpel tranchant gorges et poitrines dénudées au détour d'un poumon d'acier. Pas même la plus petite intrigue tournant autour d'un triangle amoureux ou un docteur jaloux essayerait de trucider sa riche épouse pour follatrer gaiement avec l' infirmiere lubrique du bloc opératoire du 3è étage. Je n'ai même pas souvenance d'avoir apperçu l'ombre d'une bouteille de J.B. C'est dire que je ne vois vraiment pas ce que ce film vient faire dans les gialli. Certes il y a des meurtres (comme dans tout film policier), certes il y a des lesbiennes et certes on retrouve Anita Ekberg, Alida Valli, Massimo Serato et Lou Castel qui ont déja joué dans des gialli. Mais de la à dire que Suor omicidi est un giallo, il est un pas que j'ai personnellement du mal à franchir. Je n'oserais même pas classer le film dans la série des "Nunsploitation", tendance cinématographique des années 70 qui consistait à faire un film (des films pseudo historiques avec ajouts - nombreux -de scènes érotiques ou bien un film d'horreur ) ayant pour sujet principal un couvent avec un chapelet de nonnes bien vicieuses...(non, "La mélodie du bohneur, avec Julie Andrews, n'est pas répertorié comme tel !). De toute façon, je me demande pourquoi j'en tartine autant sur ce film, vu qu'il est aussi interessant à voir qu'un des épisodes les plus réussit de la série "Derrick".


 
le film est pas mal sortit en VHS, mais apparement existe aussi en dvd maintenant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires