Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 08:44

3 è époque: l'age d'or (fin)

Tenebrae (Ténèbres),
1982, réalisé par Dario Argento, (Italie), avec Anthony Franciosa (Peter Neal), John Saxon (Bulmer), Daria Nicolodi (Anne), Giulianno gemma (Inspecteur Gennani), John Steiner (Christiano Berti), Christian Borromeo (Gianni), Ania Pieroni (Elsa), Mirella d’Angelo (Tide), Veronica Lario (Jane), Eva Robin (la fille de la plage), Mirella Banti (Marion). Peter Neal, célèbre écrivain américain, spécialisé dans le polar violent (du giallo, quoi !), débarque à Rome pour la promotion de son nouveau roman « Ténèbres ». Dès son arrivée, plusieurs personnes de son entourage ou qu’il a rencontré peu de temps auparavant sont sauvagement assassinées.On dirait même que l'assassin a pris un malin plaisir a calquer ses crimes sur ceux décrits dans le roman de Neal. L’inspecteur Gennani démasque le coupable (un journaliste, tellement écoeuré par l’érotisme et la violence dans l’oeuvre de l’écrivain, qu’il tuait pour en démontrer l’horreur - un utopiste complètement barge quoi), mais ce n’est pas pour autant que les meurtres cessent...

Le grand retour au giallo, le genre qui l’a révélé au grand public, de Dario Argento, qui abandonne, provisoirement semble t’il, l’ambiance baroque des films fantastiques (« Suspiria », « Inferno »), pour revenir à un genre qu’il connait bien et dont il a créé somme toute les principaux codes Tout y est : des meurtres à foison, du sang dégoulinant à chaque image (ou presque), une barbarie dans les assassinats rarement égalée et jamais aussi bien photographiée, des personnages torturés (plus au sens figuré qu'au sens propre, hélas!) ou secondaires qui s'en prennent plein la tronche (au sens propre cette fois-ci (les deux lesbiennes, l’adolescent qui se prend pour un détective amateur, la nymphomane de la plage, l’ex femme bafouée,le flic ou l'écrivain maudit etc...). Bref, Dario Argento au sommet de son art, un art qu’il semble avoir abandonné malheureusement depuis. Mais attendons d'avoir vu "Giallo", le dernier opus du grand maitre, pour vraiment critiquer !!!

Le film existe en plusieurs versions DVD (collector ou non) avec quelques bonus suivant les collections.

Partager cet article

Repost 0

commentaires