Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 09:35

4è époque: Le train-train de l'ennui (suite):

Sensi, 1986, réalisé par Gabriele Lavia, (Italie), avec Monica Guerritore (Vittoria), Mimsy Farmer (Micol), Gabriele Lavia (Manuel Zani), Lewis E. Ciannelli (le mari de Vittoria). Manuel Zani est un impitoyable tueur employé par une importante organisation internationale qui a désormais dédicé de se passer de ses services. Poursuivi par ses vieux compagnons qui veulent désormais sa mort, il se réfugie dans un bordel de luxe, tenu par Micol, une des anciennes maîtresses. C'est dans ce lieu de perdition (à plus d'un titre) qu’il fait la connaissance de Vittoria, une femme aussi belle qu’énigmatique. Vittoria, en fait, n’est autre qu'une tueuse professionelle, elle aussi, engagée pour l’assassiner. Ce qu'elle ne sait pas, c'est que manuel le sait... Un jeu du chat et de la souris va alors se jouer entre les deux amants.


Gabriele Lavia nous offre ici plus un film hommage à la beauté de, Monica Guerritore, son épouse à l'époque, qu’un véritable giallo dans le sens du terme. Peu de meurtres, pas d'arme blanche ni de tueur mysterieux, beaucoup de nudité, des dialogues soporifiques et mysogines, quelques scènes d’action mollement filmées et des acteurs, notamment Mimsy Farmer, totalement sous-exploités. A mon avis, le film fut catalogué comme giallo car personne ne savait vraiment ou le mettre... (pas assez de cul - et pourtant-  pour un film érotique, aucune scène gore, pas de combat de karaté, et aucun cow-boy et autre monstre de l'espace, c'est forcément un giallo se dirent les distributeurs!).  Une jaquette de vidéo comparait ce film à "9 semaines 1/2". Le jour ou Monica Guerritore aura la moitié du quart du huitième du talent de Kim Basinger (ce qui ne fait pas beaucoup, je l'admet), et de sa plastique, ce jour là, Michel Blanc aura des cheveux... blancs. Absolument aucun intéret!
 le film existe en VHS et DVD (americain)

Partager cet article

Repost 0

commentaires