Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 13:57

4è époque: le train-train de l'ennui (suite):

Le foto di Gioia, (Délirium), 1987, réalisé par Lamberto Bava, (Italie), avec Serena Grandi (Gioia), Daria Nicolodi (Evelyn), Capucine (Flora), Vanni Corbellini (Tony), David Brandon (Roberto), George Eastman (Alex), Trine Michelsen (Kim), Karl Zinny (Mark), Lino Salemme (Inspecteur Corsi), Sabrina Salermo (Sabrina), Gioia est une photographe de mode comme qui dirait...à la mode. On ne voit qu'elle, on ne parle que d'elle, on ne s'interesse qu'à elle. Normal qu'un jour, un tueur en série décide de faire parler de lui en s'attaquant à elle. Ainsi, Gioia se met à recevoir de bien étranges photos, montrant les cadavres de ses amis ainsi que des mannequins avec qui elle travaille, placés généralement dans une pose macabre sous une reproduction agrandie d'une de ses propres photos. Elle se met alors à tenter de découvrir l'identité du criminel, mais comme dans tout giallo qui devrait se (faire) respecter, la tâche ne sera pas facile.


Lamberto Baveux a encore frappé! Encore plus frappadingue que jamais ! Cette fois-ci son tueur est salement touché car au moment ou il projette de tuer ses victimes, il les voit avec une tête d'insecte! Mais qu'a t'il donc bien pu faire pour mériter cela, me demanderez vous? Et Capucine alors? Et Daria Nicolodi ? Deux grandes actrices de leurs trempes, finir dans un film de Lamberto, c'est pas du sadisme, ça? Il y a pire, remarquez ! Vous découvrirez la chanteuse Sabrina (alias ici Sabrina Salermo), déja toute en rondeurs mamaires tentant de faire l'actrice qui sait jouer (bien avant de tenter de faire la chanteuse qui sait chanter, avec son fameux tube "Boys, boys, boys"!). A vous de voir si vous la préférez avec sa vrai tête ou avec celle d'une mouche ((à moins que ce ne soit une abeille, en tout cas, cela me fout le bourdon!). Délirant ! (normal vu le titre, français).

Partager cet article

Repost 0

commentaires