Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 08:57

4è époque; le train train de l'ennui: (suite)


Sotto il Vestito Niente 2 (Trop belle pour mourir), 1988, réalisé par Dario Piana (Italie / France), avec Florence Guérin (Mélanie Roberts), François Eric Gendron (David), Randi Ingerman (Lauren), Giovanni Tamberi (Alex Conti), Gioia Maria Scola (Sylvia O'Neal), Mila, capitale de la mode Italienne. Pendant un défilé (hyper branché) de lingerie fine, un vieil homme d'affaire libidineux remarque Sylvia, une des Top-Model qui défile à moité à poil devant lui. Dans l'espoir de a sauter, il invite donc Sylvia, ainsi que 3 autres de ses camarades (Leslie, Michelle et Lauren), à une petite soirée (une petite sauterie donc) chez lui. Malheureusement, tout ne se déroule pas comme prévue. la belle est farouche et n'est pas du tout décidée à passer par la couche du vieux satire pour faire avancer sa carrière. Après donc une tentative de viol avortée, Sylvia s'enfuit en voiture et le lendemain son cadavre carbonisé est retrouvé à une dizaine de kilomètres de chez elle. Les affaires étant les affaires (Chaud must go on), Alex, le patron de la boite qui employait Sylvia la remplace aussitot par une jeune débutante américaine, Mélanie Roberts. Mais David, le photographe, qui avait une liaison avec Sylvia, veut savoir à tout prix qui (ou ce qui) a causé la mort de sa bien aimée. Peu de temps après, lors du tournage d'un clip vidéo, Lesley meurt"accidentellement". Puis, c'est au tour de Michelle de mourir sous les coups d'un mystérieux assassin. Lorsque l'industriel responsable de la mort de Sylvia, décède lui aussi, non seulement la police, mais aussi David, Lauren, Alex et le reste du casting, comprenne que quelqu'un a décidé de venger la mort du Top Modèle. Mais qui ? Le suspense reste insoutenable...

Revoila donc ce fameux milieu de la mode si propice aux assassinats en tout genre, cher à nos sérails killers de tout bord qui ne rechignent pas à la tache (de sang) ni au plaisir d'égorger de belles demoiselles à moitié dévétues qui ne résistent en général pas à l'envie de rendre leurs derniers sous-vêtements à l'habilleuse avant de rendre leur dernier soupir à l'écran... Rien d'original ici. Scénario ultra classique, assassin ultra facile à trouver et meurtres ultra conventionnels. La photographie est cependant assez belle, surtout pendant les scènes de défilés et de tournage de clips vidéo, mais l'on a beaucoup de mal à croire au casting... Ainsi, comment se fait-il que, pour remplacer un superbe Top Model de 1ere classe (mais très mauvaise actrice au demeurant), le directeur de l'agence de mannequin fasse appel à... Florence Guérin, dont le croupion incendiaire n'a rien à envier au tour de taille de la Baie du MontSt-Michel. Et qui plus est est tout aussi mauvaise actrice que sa con-soeur citée précédement... François-Eric Gendron n'est pas mauvais, mais il est bien le seul, les autres comédiens luttant d'arrache pieds pour décrocher chacun à leur tour l'Oscar du pire acteur de l'année... Pour ceux qui s'étonnerait du n°2 dans le titre, sachez que ce film n'a rien à voir (si ce n'est qu'il se déroule dans le milieu de la mode) avec le "Soto il vestito niente"  réalisé peu de temps auparavant et critiqué ici il y a quelques semaines. Ce n'est juste qu'une banale arnaque publicitaire de plus.
 Le film était sortit en VHS

Partager cet article

Repost 0

commentaires