Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 10:13

4è époque: le train-train de l'ennui (suite):

Bugie Rosse (1993), réalisé par Pier Franco Campanella (Italie), avec Lorenzo Flaherty (Andrea), Tomas Arena (Marco), Gioia Scola (Adria), Alida Valli (Caterina, la mère d'Andréa), Gianfranco Jamuzzo (Roberto), Natasha Hovey (Luia),  Barbara Scoppa (Marina). Dans une ville d'Italie, un sérial killer tue des homosexuels, après les avoir dragué sur Internet. Marco, journaliste à la télévision est chargé par sa chaine de faire un reportage-enquète, sur ce sujet. Martié à la belle Andréa, il est au début un peu rétissent à l'idée d'avoir à pénétrer un milieu sur lequel il a plein d'idées préconçues. Néanmoins, il  se rapproche d'Andréa, un prostitué, pour traquer le tueur. Au fur et à mesure que leur enquète progresse, une certaine complicté entre les deux hommes. Ce sera finalement Marco qui, après l'assassinat d'Andréa, devenu son amant, qui démasquera le tueur et vengera ainsi son "ami".

Après le giallo érotico, puis carrément porno, voici donc le premier giallo homo... Surfant sur la vague de "Cruising", qui en avait choqué plus d'un en Italie, quelques producteurs véreux (comme il en existe beaucoup en Italie...), n'hésitèrent pas à remettre le couvert et à faire dans le plagiat ( on pense pas mal aussi au film reunissant Ryan O'Neal et John Hurt "la cage aux flics"...) Ici, comme dans les deux films pré-cités, l'enquèteur est hétérosexuel et a une petite amie. Il est obligé de par son métier de partir en chasse contre un "tueur de pédés" et le seul fait d'en cotoyer un de (très)près le fait  (presque- ils s'arrètent juste à temps dans "Crusing" et "la cage aux flics"- mais ce sont des américains, des vrais, des durs, des héros!!! !) franchir la frontière que son subconscient certainement lui avait jusqu'alors interdit de franchir. Comme dans tout bon giallo qui se respecte, le pédé de service devant mourir à la fin, il sera donc la dernière victime du vilain tueur en série qu'heureusement notre beau héros journaliste arriera à demasquer avant la limite du temps (la durée du film) qui lui était impartie. Il faut resituer cependant le film dans son époque. Nous sommes au début des années 90, en italies...D'ou le coté "reportage" du film: on vous montre le coté "SEXE" du monde homo un peu comme si on vous emmenait au zoo.Pour vous faire découvrir un monde "totalement inconnu" ou regnent le lucre et le stupre, un monde décadent qui devrait attirer les foules de curieux et rapporter plein d'argent a ses producteurs. 15 ans apres, la vision d'un tel navet à de quoi faire rire. Jaune ! normal, c'est un giallo. On regrettera seulement que la grande Alida Valli se soit laissé entrainer dans ce genre d'aventure.
 le film est sortit en DVD italien

Partager cet article

Repost 0

commentaires