Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 07:20

4è époque: le train-train de l'ennui (suite):

Trauma
(1993) de Dario Argento, Italie), avec: Asia Argento (Aura Petrescu), Christopher Rydell (David Parsons), Frederic Forrest (Dr Judd), James Russo (Cpt Travis), Piper Laurie (Mrs Petrescu), Brad Dourif (Dr Lloyd). Aura Petruscu, une adolescente anorexique , s'évade de l'hôpital psychiatrique ou ses parents l'ont fait enfermé et tente de se suicider en se jetant du haut d'un pont. Un jeune desssinateur , David, qui passait par hasard l'en empèche et la ramène chez sa famille. Le soir même, alors que madame Petrescu (une célèbre médium) organise une séance de spiritisme, elle et et son mari sont assassiné sous les yeux de leur fille. Aura n'a que le temps d'appercevoir l'ombre du tueur tenant sous ses bras les deux tetes décapitées de ses victimes. Persuadée d'être la prochaine victime du tueur, Aura se réfugie chez David,

A la seule vue du nom de Dario Argento, certains se disaient déja en eux même (moi le premier), chic.. chic.. chic, le giallo revient et avec lui ceux qui ont fait sa gloire, sa renomée... et participeront malheureusement  à sa décadence! Hélas, 3 fois hélas, on déchante bien vite car si "Trauma" n'est pas le pire giallo de Dario Argento (il faut avoir vu "Le sang des innocents", "Card Player" et quelques suivants pour en être totalement convaincu!), il n'est pas, et de loin, son meilleur non plus  Certes, les meurtres sont très originaux (un fil d'acier électrique qui décapite chacune des victimes, lentement mais surement!), mais, comme d'habitude désormais dans chaque film d'Argento, le scénario est baclé et le casting complètement raté. Le début du film commence pourtant pas trop mal, sur les chapeaux de roues même, mais hélas  le film s'essoufle après une première demi-heure et arrive à peine a reprendre une vitesse de croisière estimable un petit quart d'heure avant la fin. Entre les deux, s'il n'y avait quelque joli meurtre, ça et  la, dont certains qui tombent comme un cheveux sur  la soupe, on s'ennuyerait ... à mourrir! Le casting, comme je le disais plus haut est encore une fois complètement à coté de la plaque: car il faut bien l'avouer, Asia Argento n'est pas vraiment une bonne actrice (encore moins jeune que maintenant!) et ce n'est certainement pas les talents de direction d'acteur de son père (plus interéssé par ses effets spéciaux que par ses comédiens, cela se sent bien!) qui lui permettront de le devenir!  Aussi expressive qu'une tranche de salami coincée entre deux cornichons ramolis dans un panini mal cuit, on a du mal a s'interesser à son personnage (le personnage principal tout de même!) et donc à suivre l'évolution de la situation. Et ce n'est pas le faux blondinet tout droit sorti d'une pub vintage de "Mademoiselle Age-Tendre" qui peut lui venir en aide d'une quelconque façon. On aurait pu penser alors que la présence de Piper Laurie à ses cotés aurait aidé la file du maitre à nous étonner. Hélas, cette dernière est tellement occupée à se la jouer style énième version de "Je suis la mère de la petite Carrie", qu'elle en oublie même qu'elle n'est pas forcément toute seule dans chacune de ses scènes! Brad Dourif (Chucky) ne fait que passer et quand aux autres membres de l'équipe, il ne font que trépasser... Il reste le dénouement final, qui lui est original, surprenant et... baclé hélas. On reste donc, une fois de plus sur sa fin et surtout sur sa fai, conscient d'avoir (une fois encore) raté ce qui aurait pu être un excellent giallo et ne sera en fait qu'un banal téléfilm de fin de soirée. Décevant de la art du grand maître!

Le film est sortit en DVD dans plein de versions differentes, avec ou sans bonus!

Partager cet article

Repost 0

commentaires