Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 10:00
4è époque: le train-train de l'ennui (suite).

Vortice mortale (1993), réalisé par Ruggero Deodato (Italie), avec Philippe Caroit (Inspeteur Alexander Stacey), Ilaria Borelli (Maria Sissy Kolba, Kataryzyna Figura (Vida Kolba), Barbara Ricci (Ludmilla Kolba) Laurence Regnier (Nikolaï), Lazloo Borbely (le professeur de muique), Claudia Pozzi (Irina), Yorgo Voyagis (Yuri Petrov).On vient de trouver le cadavre demembré d'un homme dans une machine à laver au troisième sous-sol d'un immeuble ou vit une étrange famille composée de trois soeurs. L'inspecteur Stacey, chargé de l'enquète va se retrouver au centre d'une toile de mensonges tissées par un trio d'araignées venimeuses à visage humain.
Se
Sexe, mensonge, drole de vidéo. D'abord, en quoi est-ce un giallo? Parce qu'il a été réalisé par Ruggero Deodato? C'est mince! Pas de tueur masqué, pas de crimes au rasoir (il n'y a que le film qui soit rasoir...!). Cela se passe en Hongrie, au début des années 90 et cela a du être tourné la bas par ce que c'etait certainement beaucoup moins cher que de tourner en Italie. Les acters sont TOUS très mauvais, à commencer par Philippe Caroit (celui la même qui réussissait à rendre n'importe quel épisode de la série "Coplan" aussi passionnant qu'un épisode de Derrick" et qui après s'illustra dans un des chefs d'oeuvre de la série policière francaise, "les Boeufs carottes", avec Jean Rochefort, série à coté de laquelle n'importe quel épisode de "Commissaire moulin" pourrait passer pour une oeuvre de Marguerite Duras). Les actrices, certes beaucoup plus jolies que la mère Denis, ne sont pas pour autant des vedettes. Actrice d'ailleurs n'est peut être pas la fonction première dans laquelle on pourrait les cataloguer vu qu'elles sont aussi expressives qu'un yogourth, bulgare, sortant du réfrigérateur...Bref on s'ennuie ferme et ce film, qui hésite sas arrêt entre le banal film policier et le film d'horreur franchement gore, n'a rien à envier à un film de Lamberto Bava.
 Le film esxiste en DVD
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

davidfromlille 23/12/2008 23:06

A noter que la musique de Washing Machine est de Claudio Simonetti (Membre du groupe Goblin)... Le thème principal fait penser aux BO qu'il a signé pour Dario Argento.