Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 09:26

4è époque: le train-train de l'ennui (suite):

L’amico d’infanzia
(1994), réalisé par Pupi Avati (Italie), avec: Joe Ryan (Ted Garner), Jason Robards III (Arnold Gardner) , Amy Galper (Norma), Robert Swan (Sortino), Jim Orlieb (Eddie "Chuck " Greenberg), Mary Sellars (Jenny Cohen), Carolyn Spence (Mirna), Mary Mulligan (Inge), Lee R Sellars (Randy), Jim Mullins (Myers), Steve King (Owen), Gary Houston (Ross). Le journaliste Arnold Gardner est encore sous le choc. Un de ses amis, vient de se suicider dans sa chambre d'hotel. La direction de la chaine de télévision ou ce dernier officiait  propose à Arnold de reprendre la place de son ami Duncan MacKay. Contre toute attente, il devient donc l'animateur du célèbre "La 25è heure", le plus célèbre des Talk show télévisés du moment et  devient rapidement  même plus populaire que l'ancien présentateur... Mais toute gloire demande rançon. Il commence à y avoir une certaine friction au sein de son couple, sa femme ne supportant pas que son mari soit aussi célèbre et Arnold commence aussi à recevoir des appels de téléphone émanant d'un "vieil ami" d'enfance, Eddie Greenberg. Celui-ci est jaloux de la célébrité d'Anold et veut qu'il avoue en direct dans une de ses émissions un épisode quelque peu honteux de sa jeunesse. Et pour qu'Arnold comprenne bien qu'il ne plaisante pas, il commence à tuer plusieurs personnes de l'entourage proche du présentateur... Un problème Cornélien se pose donc: comment se débarasser de son passé et du maitre-chanteur tout en protégeant son avenir...

On a l'impressiond'avoir déja vu et revu ce genre de scénario:: une célébrité subit la pression d'un maitre chanteur jaloux qui veut lui faire avouer à son public une faute commise plusieurs années auparavant. Donc rien de très nouveau, qui en plus n'ait été mieux traité ! Certes on ne s'ennuie pas un instant durant ce "giallo" qui n'en est pas forcément un. Les acteurs sont impeccables (cela nous change, car jusqu'a présent depuis le début des années 90, on ne peut pas dire que les gialli brillaient par l'interprétations des comédiens qui jouaient dedans), mais la mise en scène reste molassonne, sans aucune surprise. A force d'attendre qu'il se passe quelque chose, on finit par s'endormir très rapidement. Mais ou sont donc passé nos frissons d'antan ?
 A noter: on l'aura deviné Jason Robards III est le fils du comédien Jason Robards Jr, dont le rôle le plus célèbre restera certainement  celui du "Cheyenne" dans le film de Sergio Léone "Il était une fois dans l'Ouest".  J.R III n'a cependant pas eu la carrière prestigieuse de ses ainés (son grand -père, Jason Robard Sénior etait lui aussi comédien) et n'a tourné jusqu'à présent que dans 9 films (en 25 ans), dont aucun de très connu (son grand-père en a tourné 221 en 42 ans de carrière et son père 126 en 55 ans de carrière!). Le talent n'est pas forcément héréditaire... Pupi Avati lui avait déja réalisé un giallo (complètement incompréhensible): "La maison aux fenêtres qui rient". Le fait de ne descendre d'aucune célébrité ne lui a pas forcément donné plus de talent
 le film est sortit en VHS et DVD en Italie

Partager cet article

Repost 0

commentaires