Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 08:53

4 è époque: le train-train de l'ennui (suite):

Almost Blue,
2000, réalisé par Alex Infascelli, (Italie), avec: Lorenza Indovina (Grazia Negro), Claudio Santamaria (Simone Martini), Rolando Ravello (Alessio Crotti), Dario D’Ambrosi (Matera), Andrea Si Stefano (Vittorio Poletto), Marco Giallini (Sarrina). A Bologne, la police retrouve le cadavre mutilé d'un jeune homme. Il semble que l'assassinat a été commis selon un rituel bien particulier et soit conforme à une longue série de précédents meurtres. Grazia Negro, jeune inspectrice de police, arrive tout droit de Rome pour mener l'enqête. Rapidement, elle parvient à identifiercomprendre que le tueur endosse la personalité de sa victime à chaque meurtre. Il est donc très difficile à cerner, mais, gàce à Simone, un jeune génie de l'informatique qui enregistre les bruits, les conversations et analyse tous les sons de son entourage elle va pouvoir bientot retrouver sa trace. Car Simone, bien qu'aveugle a pu entendre la voix du meurtrier et saura donc facilement la reconnaitre. Il n'en faut pas plus pour qu'il devienne la potentielle prochaine victime du fou meurtrier...

L'inspectrice Grazia Negro a le même tee-shirt que lara Croft, mais malheureusement pour nous, la comparaison s'arrête la! Coifée d'une serpillère (ah bon, ce sont ses vrais cheveux ? La pauvre! Ben c'est ça, quand on est une pauvre petite actrice pas connue, on a pas le droits aux échantillons de shampooing gratuits deL'Oréal !), elle a du louper quelques épisodes de "Deux flics amis-amis" pour ce qui est du maniement du revolver. Et aussi l'intégralités des 5 saisons des "Experts" (Las Végas-Miami et New-York réunis) pour ce qui est de  preserver la scène de crime et déchifer les indices laissés par le meurtrier. Par contre elle a du rester scotchée au poste de télévision devant chaque épisode d'Arabesque, car elle te devine le coupable en moins de deux. Malheureusement comme le coupable en question vampirise la personalité de sa victime à chaque fois, et devient donc physiquement celui qu'il vient de tuer, elle a forcement un train de retard et se mélange un peu les pinceaux. Heureusement pour elle, un aveugle va l'aider. Comme il a réussi a identifier la voix du tueur, ele l'emmene (Et en voiture Simone..!) dans une boite de nuit Ultrabranchée (donc très bruyante) afin de le trouver.Comme elle voit rien et que lui n'entend rien, on se dit qu'on est bien barrés... Heureusement le tueur vient lui souffler à l'oreille qu'il n'est pas loin (en plus c'est vrai !). On comprends donc que le pauvre Simone est sur la liste du tueur. Mais on s'en fout car on commence a decrocher et on a plus qu'une envie c'est d'aller se chercher une Heineken (ben oui moi aussi j'aime a finesse !) plutot que de suivre la fin du film. C'est dommage car tout n'est pas mauvais (a part le scénario et les acteurs) dans ce film. La mise en scène est hyper soignée. Pas mal de cadrages originaux et une lumière soignée arrivent à recréer une atosphère bien glauque à souhait, malsaine et dérangeante comme on en avait plus vu depuis longtemps dans un giallo. Mais ce film est-il vraiment un giallo, d'abord ? Car à part se payer le luxe d'avoir un sérial killer complètement déjanté, je ne vois pas très bien pourquoi il figure dans autant de listes de gialli. Pas de tueur ganté avançant dans l'ombre. Au contraire on connait l'identité du tueur très rapidement. Pas d'arme blanche (d'ailleur, c'est vrai, avec quoi il tue ses proies? on voit toujours les victimes apres,  une fois qu'elles ont été tuées, jamais pendant leur assassinat- c'est frustrant !). Bon, d'accord, l'inspectrice de police ressemble un peu à Asia Argento (elle est petite, brune, a toujours l'air d'avoir peur de son ombre et joue comme ses pieds!), mais c'est peu quand même comme éléments de comparaison. "Almost Blue" est le sixième film d'Alex Infascelli,en quatorze ans, et apparement son seul giallo. Ouf!
 Le film est sortit en DVD

Partager cet article

Repost 0

commentaires