Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 11:02

Voila un film qui sent bon le giallo psycho avec son lot de machinations diaboliques en tout genre...Sur, que s'il avait été réalisé par Umberto Lenzi et Sergio martino, il aurait figuré en bonne place sur la liste de nos chers gialli..


Diaboliquement votre, réalisé par Julien Divivier (France/Allemagne/Italie), avec Alain Delon (Georges Campo/Pierre Lagrange), Senta Berger (Christiane Campo), Sergio Fantoni (Freddy Launay), Renate Birgaut (l’infirmière), Peter Moschbacher (Kim), Claude Piéplu (le décorateur), Guy Stranger (l’arabe), Albert Augier (le médecin). 1963. Georges Campo se réveille après avoir passé trois semaines dans le coma. Il se trouve dans un merveilleux chateau, entouré par sa superbe femme Christiane et son fidèle serviteur Kim, et pourtant il ne se rapelle rien. Tout ce qu'il sait, c'est ce que son médecin et ami, le docteur Launey, essaye obstinément de lui faire se rappeller, à savoir qu'il était un riche industriel, qu'ils habitaient Saigon (lui, sa femme et le médecin) et qu'ils sont revenus vivre en France depuis peu. Qu'il a eu un grave accident de la route et qu'il a failli mourir. Mais tout cela ne coincide pas du tout avec le peu que Georges arrive a se rappeller. Un nom revient sans cesse: Pierre Lagrange et au lieu de souvenirs de l'indochine, ce sont des paysages d'Algérie et lui en soldat qu'il entrevoit. De plus, il ne supporte plus d'etre continuellement enfermé dans sa chambre.Il se confie à sa femme et son médecin qui lui disnt qu'ils agissent pour son bien, étant donné que depuis cet accident, il souffrirait de mélancolie suicidaire. Son état de malaise va en grandissant lorqu'il échappe de peu par trois fois, à la mort. La première fois, c'est une trappe dans le genier de la grange qui s'ouvre inopinément sous ses pieds et il manque de s'empaler sur une moissoneuse garée dessous. La seconde, c'est son "propre" chien qui le poursuit pour le mordre, comme s'il n'était qu'un étranger,  et il réussit de justesse à échapper à ses crocs féroces en s'enfermant dans la serre. La troisième enfin, c'est le lustre de la salle à manger qui s'écrase sur la place qu'il occupait quelques secondes avant de se lever au beau milieu du diner. Un jour, en béchant dans le jardin, il découvre un cadavre. Soupçonnant que l'on en veuille à sa vie, il cesse de prendre les pillules que lui donne Launay et , la nuit venue, entends une voix, venant d'un magnétophone planqué sous son oreiller, lui répétant sans cesse qu'il "est Georges Campo", qu'il est fou et qu'il doit se suicider. Il force alors Christiane à lui avouer la vérité: il se nomme Pierre Lagrange, était bien soldat en Algérie et fut ramassé ivre dans un bar par Launay, qui  est son amant et qui a tué son véritable mari, qui la battait. C'est pourquoi elle et lui ont décidé de "fabriquer" le suicide de ce mari, que personne ne connaissait en France, afin qu'elle puisse toucher son assurance vie. Trahi, Launay frappe alors Christiane, mais Kim, secrètement amoureux de sa maitresse, s'interpose et le poignarde. Christiane abbat alors Kim avec le revolver de Launey qu'elle place dans la main du cadavre de son amant. Elle conjure alors Pierre de faire croire à la police que les deux hommes se sont entre-tués. Mais la police découvre le magnétophone...

 


1967: Alain Delon est alors au sommet  de sa gloire. "Mélodie en sous-sol", "Le guépard", "La tulipe noire",  "Les félins", "Paris brule t'il?", "Les aventuriers"  et surtout "Le samouraï". Que d'immenses succès au box office.  Fidèle en amitié, il accepte de tourner avec Julien Duvivier, qui l'a déja dirigé dans "Le diable et les dix commandements" et surtout "Christine" (le film qui l'avait un peu lancé et surtout fait connaitre "Romy Schneider). Duvivier est à cette époque "boudé" par les producteurs français qui ne jurent plus que par la "nouvelle vague" et oublient que Duvivier fut,quand même, le réalisateur de "La belle équipe" et "Pépé le moko" avec Jean Gabin , de deux  "Don Camillo" avec Fernandel ou encore le réalisateur de "La femme et le pantin" ou Brigite Bardot reprenait le rôle de femme fatale de Marlène Dietrich. Mais Duvivier venait d'essuyer un échec commercial avec un film policier nommé "Chair de poule (avec Robert Hossein) et plus personne dans la profession ne voulait trop lui redonner sa chance. Aidé deJean Bolvary,  Roland Girard et Paul Gégauff,, Duvivier propose le scénario  de Diuaboliquement votre, tiré d'un petit roman policier de Jean Louis Thomas ("Manie de la persécution", ed J'ai Lu). Delon est séduit par ce role d'amnésique qui lui permet d'ajouter un nouveau style de personnage à sa palette: la victime (lui qui jusqu'ici avait surtout tourné des rôles ou il ne faisait que dominer les situations). Il a pour partenaire la belle actrice autrichienne Senta Berger qui menait alors une carrière internationnale et qui tourneara plus tard  dans le giallo "L'homme sans mémoire". Julien Duvivier décèdera tragiquement quelques jours après la fin du tournage, le 19 octobre 1967 dans un tragique accident de voiture.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

davidfromlille 26/02/2009 22:58

la "nouvelle vague" a fait plus de mal que de bien pour le cinéma français. Des réalisateurs comme Julien Duvivier, Henri-Georges Clouzot, Georges Franju...etc... C'était autre chose que ses donneurs de leçons (Godard et Truffaut en tête)