Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 11:28

Un par de zapatos del '32,(Qualcuna ha visto uccidere), 1972 réalisé par Rafael Romero Marchent (Espagne Italie), avec Ray Milland (Docteur Mann), Sylva Koscina (Sonja Durainier), Fernando Romero (Jean Furainier) Ramiro Oliveros (l’assistant de l’inspecteur), Franco Giacobini (l’inspecteur de police), Charly Bravo (le tueur), Maria Silva (professeur ) May Heatherly (Marina), Eduardo Calvo (Marcel), Luis Gaspar (Phiippe), Maria Vico (la mère de Philippe). A Montpellier, le docteur Mann dirige un collège de jeunes garçons. Depuis quelques années il entretient une relation charnelle avec Sonia Durainier, mère d'un de ses pensionnaires. Comme il en a assez de faire cela en cachette, il paye un tueur pour supprimer le mari de Sonja. Quelle n'est pas sa stupeur d'entendre un beau matin que le mari de cette dernière est mort dans un attentat à la bombe qui a fait 140 victimes. Devant l'horreur d'un tel crime, le docteur Mann donne rendez-vous à l'assassin au collège afin de lui régler la somme due, mais au lieu de le payer, il le supprime carrément et l'enterre dans la serre du collège. Malheureusement pour lui, un des jeunes pensionnaires du collège a été témoin de ce meurtre. Le problème est qu'il ne sait pas lequel...

 
Un giallo légèrement différents de ceux que l'on connaissait jusqu'à présent puisque l'identité du (des) meurtrier(s) nous est révélée dès le début. Ce que nous ne savons pas c'est qui est lé témoin génant et comment Ray Milland va faire pour le retrouver. Même si le film évolue lentement, le suspens reste entier jusqu'à la fin. Sylva Koscina, qui pour une fois ne joue ni les salopes ni les femmes fatales  et Ray Milland sont parfaits dans leurs roles d'amants "contrariés". Charly Bravo fait une prestation étonnante dans le rôle de cet assassin psychopathe qui savoure la mort de 140 innocents dans l'explosion d'un avion, attentat qu'il a organisé pour être sur de ne pas rater sa victime. Une mention particulière à Franco Giacobini et Ramiro Oliveros qui interprètent les deux policiers chargés de l'enquète sur la disparition du mari de Sylva Koscina, et qui tissent, patiement, tel une araignée, la toile dans laquelle va s'enferrrer Ray Milland... Rafael Romero Marchent, plus connu jusqu'à présent pour ses réalisations "de Westerns Spaghetti" ("Deux pistolets pour Ringo", "Sartana les tua tous", "Quand Satan empoigne le colt") s'en tire avec les honneurs dans ce premier (et seul à ma connaissance) essai giallesque. Il réalisa cependant juste après un "Santo contre le docteur Death" assez étonnant (voir saga des Santo sur mon autre blog http://www.cinemadequartier.com/.

Le film est sortit en DVD

Partager cet article

Repost 0

commentaires