Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 15:17

Mil gritos tiene la noche, (Le Sadique a la tronçonneuse), 1982, réalisé par Juan Piquer Simon (Esp/Usa) avec: Christopher George (Lieutenant Bracken), Linda Day George (Mary Riggs), Frank Brana (sergent Holden), Edmund Purdom (Dean), Ian Sera (Kendall James), Paul Smith (Willard), Jack Taylor (Arthur Brown), Gérard Tichy (Docteur Jennnings), May Heatherly (Mme Reston), Hilda Fuchs (Grace), Isabel Luque (Sylvia Costa). Nous sommes à Boston, en 1942. Alors qu'il est tranquillement en train de faire un joli puzzle sur le parquet de sa chambre, un jeune garçon est dérangé par sa mère qui l'engueule en découvrant qu'il ne sagit rien d'autre que de la photo d'une jeune femmes (des années 80) complètement à poil... Elle le menace de lui faire a peau la prochaine fois qu'elle le reprends à faire cela, lui reproche de ressembler à son cochon de père, fouille ses tiroirs, découvre toute une collection de "Playboy" et lui ordonne d'aller chercher un sac poubelle pour qu'elle puisse jeter tout cela. Très obéissant, le gamin sort de la chambre et revient... avec une hache qu'il plante dans la chetron de la vieille conne, histoire de lui apprendre à dire "s'il te plait !". Quelques heures plus tard, les flics débarquent sur les lieux et découvrent les murs de la chambre complètement ensanglantés et la tête de la mère bien rangée dans la penderie. Ils en concluent que le mioche est complètement à l'ouest et il est de suite interné dans l'asile le plus proche (cellule 109 bien sur!). 40 ans plus tard, sur le campus de l'université de Boston, la police retrouve le corps sans vie (et sans tête) d'une étudiante. Puis ce seront plusieurs autres corps de filles auquels il manquera toujours une partie.  Une chose est sure: le tueur n'est autre que le moutard à la hache, mais comme il a 30 ans de plus, pas facile de le reconnaitre. Alors, l'inspecteur Bracken ne va pas chomer tant  les suspects seront nombreux (le jardinier au look très Bud Spencer ? Le prof d'anatomie à la sexualité improbable ? Le doyen ? L'étudiant , bourreau des coeurs de la fac, que toutes ses copines surnomment "Casanova"? Pendant ce temps là, le tueur refait, à sa manière, son puzzle...



"Débite, débite et des plus grosses..." tel aurait put être le slogan de ce film qui n'est rien d'autre qu'une publicité déguisée pour les tronçonneuses...
Certains considèrent que ce film est un giallo étant donné que l'assassin apparait toujours en noir et ganté et qu'il utilise des armes blanches (enfin au départ, car après, vu tout le sang...) comme le couteau ou la tronçonneuse. Un peu réducteur comme vision du giallo, mais pourquoi pas ? En fait, je pense que ce film s'inscrit plutôt dans la grande lignée des "slashers" à la "Vendredi 13" qui après tout n'était sortit que deux ans avant. L'histoire est somme toute classqiue et banale pour un film de ce genre: celle d'un gosse maltraité durant sa prime jeunesse et qui se venge quelques années plus tard sur la gent féminine, généralement jeune et à grosse poitrine en taillant dans le lard... "Le sadique à la tronçonneuse" a obtenu le Prix des effets spéciaux au festival fantastique du Rex, à Paris, en 1983. On est bien content pour lui, mais cela n'empêche pas le film d'être relativement mauvais. Les dialogues sont ahurissant de bétise ("Batard, batard, batard. Mais pourquoi a t'il fait cela,  le sale batard !!!!!!!" s'écrie Linda Day George après avoir découvert une de ses élèves coupée en deux dans les toilettes pour dames), les meurtres sont certes assez gores, mais très mal filmés.
Les acteurs jouent faux et l'on sent bien que Linda Day George (("Mission Impossible, la série télé) n'est pas dut tout à son aise dans ce genre de film (mais il faut bien payer ses impots...).


 
Le film existe en DVD et en VHS avec une grosse faute d'orthographe en plus sur la jaquette!!!!  Tronçonneuse et pas Tronçoneuse!

 A noter aussi que le film est sortit en vdéo sous le titre "Maniac" , une affiche assez bizarre avec un drôle de slogan "Et pourtant,... il était si gentil !'  et un assassin qui curieusement ne se sert pas d'une tronçonneuse mais d'un hachoir (qui n'est jamais bien sûr utilisé dans le film!)

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans giallo étranger
commenter cet article

commentaires

Eric 19/03/2009 00:00

La dernière jaquette est en fait une illustration d'un autre film : "SlaughterHouse" (1987)

http://80sfear.com/blogimages/slaughterhouse/slaughterhousevhs.jpg

Le recyclage de jaquette était très fréquent dans les années 80.