Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 16:26

Schizo , 1977, réalisé par Peter Walker, (UK), avec Lynne Frédérick (Samantha Gray), John Leyton (Alan Falconer), Stéphanie Beacham (Beth), John Fraser (Léonard Hawthorne), Jack Watson (William Haskin), Queenie Watts (Madame Wallace), Trisha Mortimer (Joy), Paul Alexander (Peter McAllister). Vedette internationnale du patinage artistique, la belle Samantha Gray doit se marier avec le riche industriel Alan Falconer. L'annonce de cet évènement mondain à la une des tabloïds va déclencher une série d'évènements dramatiques.  Samantha reçoit des coups de téléphone anonymes de la part d'un homme l'appellant par un autre nom que le sien. puis, elle s'apperçoit qu'un inconnu (le même ?) rode près de chez elle. Mais au mlieu d'en inquiéter son mari, elle préfère se confier à son psychiatre, Léonard Hawtone, qui est aussi l'amant de sa meilleure amie, Beth... D'après Samantha, l'homme serait un certain Haskins, qui jadis a assassinée sa mère, assassinat dont elle fut l'unique témoin. Mais, alors qu'il commençait juste à mener sa propre enquète, Hawtorne se fait assassiner sauvagement. Et il ne sera pas le dernier avant la fin de cette histoire...


 

Qui est schizophrène et qui ne l'est pas ? Le spectateur, qui, d'entrée de jeu ressent un étonnant malaise ou le cinéaste qui n'hésite pas à trimbaler dans une mutitude de sombres dédales ce pauvre spectateur ? Une voix-off remémorre dès le départ les symptômes de la schizophréénie. "Une maladie mentale , sorte de dédoublement de la personnalité, qui se caractérise par la perte du contact avec la réalité...". Et la réalité, on la perd très vite..., baladés que nous sommes de fausse piste en fausse piste. Qui a tué réellement la mère de l'héroïne ? Qui est cet homme qui la harcèle. Pourquoi son mari est-il jaloux du psy, qui justement est une des premières victimes ? Et qui est ce meurtrier, aux mains gantées de cuir noir qui tue un à un les proches de Samantha? Ce film "d'horreur"  anglais nous fait penser indubitablement aux gialli italiens des années 70... A découvrir, aussi, l'excellent "Hallucinations" du même réalisateur.

 Le film était sorti en VHS en français mais je ne sais pas s'il existe déja en DVD (france) 

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans giallo étranger
commenter cet article

commentaires

alex 29/04/2009 13:43

félicitations pour ton site aussi érudit que drôle et qui met bien en valeur des films aussi obscurs que précieux;c'est un régal,continue sans rien changer!