Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 16:16

Rosemary’s killer , 1981, réalisé par Joseph Zito (USA), avec: Vicky Dawson (Pam MacDonald), Christopher Goutman (Mark London), Lawrence Tierney (Major Chatham), Farley Granger (Sheriff George Fraser), Cindy Weintraub (Lisa), Lisa Dunseath (Sherry), David Sederholm (Carl), Thom Bray (Ben), Diane Rod (Sally). Durant la seconde guerre mondiale, la frivole Rosemary écrit à son  fiancée, qui se bat sur le front, qu'elle en a marre d'attendre et qu'elle rompt avec lui. Mias qu'ils pourront toujours rester bons amis. Sympa !!!! Elle signe Rosemary, sa signature formant même poétiquement une rose... 1945! la guerre est finie et Rosemary vient juste de finir son cursus scolaire . Alors qu'elle se trouve sous une gloriette en compagnie de son nouveau petit ami lors du fameux bal de promotion de son école, la Pritcher School, elle se fait assassiner (et lui aussi, comme cela pas de jaloux!)  par un tueur mystérieux déguisé en G.I Joe,  masque à gaz compris (sinon, fastoche, on le reconnaitrait!). A ses pieds, on retrouvera une rose. Trente cinq ans ont passé, nous sommes le 28 juin 1980, et la fameuse Pritcher School, se prépare à organiser de nouveau un bal de promotion de fin d'année, car depuis cette fameuse nuit de 1945, les bals avaient été interdits par le père de Rosemary. C'est l'effervescence sur le campus, toutes les nanas sont folles de joie car elles commençaient à avoir la foufoune en berne depuis 35 ans !!! Or, un tueur, toujours déguisé en GI Joe (avec un  masque à gaz, sinon, fastoche, on le reconnaitrait) va recommencer à tuer tout ceux qui passent à portée de sa fourche (un instruement dépayasant). En laissant à chaque fois une rose comme signature de son forfait. Seule Pam MacDonald et son fiancée d'adjoint au shérif semblent comprendre ce qui se passe sur le campus . Mais, comme dans les "Dents de la mer", personne bien sur ne veut les croire.


Sortit jute après "Vendredi 13", "Rosemary's killer" est un honnète film dit "Slasher", qui, sans révolutionner le genre, il rapelle même à maintes occasions un autre slasher: "My Bloody valentine ("Mortelle Saint Valentin" ), y apporta cependant sa modeste contribution.Le scénario comble ses lenteurs par la mise en scène audacieuse de ses assassinats, parfois assez spectaculaires..Gràce surtout aux effets spéciaux de Tom Savini, dont les séquences gores sont particulièrement réussies (pour l'époque en tout cas). On regrettera cependant que le scénariste n'ai pas approfondie la personalité du tueur. Une fois que l'on découvre qui il est (heureusement le plus tard possible, ce qui sauve le suspense), il ne nous est pas expliqué pourquoi il a commis tous ces meurtres avec sa petite fourche.  Il a tué, point final ! Et tu me demandes pas pourquoi sinon je t'explose ta chetron !!! Non mais, Casses toi connard ! Oh pardon, président... On reconnaitra bien sur Farley Granger ("Senso" de Visconti, "La corde" et "L'inconnu du Nord-Express" d'Hitchcock) dans le rôle du shérif dépassé par les évènements. Mention spéciale à l'actrice principale, Vicky Dawson, qui pour une fois dans ce genre de film n'est pas trop exaspérente...

Puisque je vous parlais au début de "Vendredi 13", sachez que le réalisateur Joseph Zito et le réalisateur des effets spéciaux Tom Sarvini ont fait équipe sur un des épisodes de la saga: "Friday The 13th: The Final Chapter".

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans Slasher
commenter cet article

commentaires