Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 08:47

Revolver, (La poursuite implaccable), 1973, réalisé par Sergio Solima, (Italie/UK), avec Oliver Reed (Vito Cipriani), Fabio Testi (Milo Ruiz), Agostina Belli (Anna Cipriani), Paola Pitagoa (Carlotta), Frédéric de Pasquale (Michele Granier), Bernard Giraudeau (un des petits truands), Peter Berling (Grappa), Marc Mazza (inspecteur de police), Reinhard Koldehoff (l’avocat français), Daniel Beretta (Al Niko), Calisto Calisti (Maresciallo Fantuzzi), Steffen Zacharias (Joe Lacour).A la suite d'un braquage qui a mal tourné, Milo Ruiz et  son meilleur ami sont obligés de se carapater en volant une voiture. Mais le complice de Milo a reçut une balle en plein ventre et va mourir en chemin. Milo, fidèle en amitié, l'enterre à l’aube près d’une rivière, sous un tas de caillasse. Peu de temps après, Markopoulos, un magnat du pétrole d’une grande influence, est assassiné par un motard en pleine rue, place Vendome à Paris. Le  meurtrier est vite retrouvé par la police Française, mais son cadavre est trop mutilé pour être identifiable. L’affaire est classée sans suite. Pendant ce temps à Rome, Vitto Caprini vient d’épouser Anna, une femme aimante et ravissante, et cet ancien policier occupe maintenant un poste à haute responsabilité, celui de directeur d’une prison. Mais très vite sa petite vie bourgeoise et confortable se brise : sa femme est enlevée, et ses ravisseurs exigent que Vito libère un certain Litto Ruiz, en échange de quoi sa femme lui sera rendue vivante. Devant la menace,Vitto s’exécute , faisant évader ce petit truand. Mias, les choses tournent mal, l’échange n’a pas lieu, et la femme de Vitto est emmenée à Paris. La seule monnaie d’échange pour Vitto reste donc Ruiz, qui devient par la force des choses l'otage de Vito et c’est donc ensemble que les deux hommes se lanceront à la recherche  d'Anna et de ses ravisseurs en France, pourchassés par la police et par la mafia. Car, Vitto découvre bien vite que Ruiz n’a aucune idée en fait de l’identité de ceux qui l’ont fait libéré, et ce pour la  simple raison qu'il n’a été libéré que pour mieux être assassiné le plus vite possible... car, apparement,  Ruiz en saurait trop sur le meurtre de Markopoulos , et pourrait devenirun témoin capital , et donc génant, dans l’enquète du meurtre de l'industriel, une affaire pas aussi simple que les autorités Françaises ont voulu le faire croire, et dans laquelle des personnalités aussi diverses qu’une star de la chanson , un ganstert corse et des membres hauts placés du pouvoir judiciaire et de la politique semblent être compromises.

Revolver se présente comme un véritable Poliziechetti (polarultra-violent italien des années 70, au fort accent politisant et toujours pourvu d’une vision sociale populiste), rehaussé par la présence de deux stars internationales: Oliver Reed, Fabio Testi,. Face à un Oliver Reed toujours aussi "bestial", comme on l'a tujours aimé, on retrouve donc avec joie Fabio Testi, un des acteurs (avec Franco Nero, Tomas Milian et Luc- Cococrico- Merenda) qui fit la renommée du  "Poliziechetti", dans un rôle de petite frappe "Pasolinienne", veritable enjeu d'une chasse à l'homme (ou à la femme ?) assez Cornélienne. Testi doit mourir (car il dérange la mafia), mais si il meurt Oliver Reed perdra sa femme (la belle AZgostina Belli, qui joue hélas ici un peu le rôle de la potiche utile et agréable). Donc Testi doit vivre ! Mais s' il vit, d'autres (qui sont des personalités en vue et des gens haut placés et qui ont trempé dans des affaires louches,  vont y rester, donc...il doit mourir. Mais si il meurt...A ce rythme la, beaucoup se seraient vite essoufflé. mais Serge Solima, un habitué des westerns spaghettis, nous réserve jusqu'à la fin pas mal de surprises et de rebondissements qui ne peuvent que nous enthousiasmer à regarder ce petit film malheureusement (et injustement) oublié.
 Revolver est sortit en DVD

Partager cet article

Repost 0
Published by djordj - dans Poliziesco
commenter cet article

commentaires

CroCnique 19/08/2010 16:22


"Petit film" ? Grand classique, oui !