Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:38
 img131.jpg
Découvert dans le Mad Movies de ce mois de décembre, un article concernant un nouveau film, qui serait en fait une sorte d'hommage aux Gialli d'antan.

amer-aff-1.jpg
Premier bon point, l'affiche, c'est vrai, fait penser aux gialli d'antan
Sette scialli di seta gialla aff1Sette orchidee macchiate di rosso aff1alla ricerca 1reazioneGatti rossi in un labirinto di vetro affcorta notte

En fait, "Amer" est une co-production franco-belge qui aurait déja fait pas mal fait le tour des festivals s'interessant au genre (notamment  au Canada, en Belgique, en Suisse et en Espagne) et qui glanerait derrière (ou devant ?) elle une excellente réputation. Le Festival du Nouveau Cinéma de Montréal  aurait même décerné au film le Prix du Public.Ce  film serait, parait-il, un vibrant hommage au giallo.
C'est le 1er long métrage de deux jeunes réalisateurs , Hélène Cattet et Bruno Forzani,  qui avaient déja réalisé deux courts métrages d'horreur, "La fin de notre amour" en 2004 et "Santos Palace" en 2006. Le film raconte l'histoire d'une femme (Marie Bos) à trois périodes de sa vie...enfance, adolescene, age adulte. 
Aie aie aie!!! un film à sketchs alors ? Semble t'il, car n'ayant pas vu le film, je ne peux pas m'avancer sur la chose. Je ne vous répèterais donc que ce que j'ai lu (enfin essayé de comprendre car l'article est assez "obscur" et embrouillé) dans Mad Movies et sur le net:
Commençons par le résumé du film:

Dans une grande maison perchée sur une colline, Ana est une enfant soudain confrontée à la mort au travers du cadavre de son grand père, terrorisée de surcroit par la folie du deuil de la femme qui l’accompagnait, et qui, surprenant ses parents en train de faire l’amour, associe désormais ensemble Eros et Thanatos, ce peut-être cependant un peu trop violemment. (Quelqu'un comprend quelque chose ?) Heureusement il y a eu un dossier de presse qui parait-il explique mieux la chose...
Donc un film en 3 parties:

Première partie :la prime jeunesse de l'héroine. les réalisateurs expliquent qu'ils ont voulu dans cette partie rendre hommage au film d’’horreur italien gothique (première période de Mario Bava et autres films avec Barbara Steele). Pourquoi pas, sauf que personellement, je ne me souviens pas d'un film de cette époque ou ce fut une enfant qui en était l'heroine, mais bon...
Deuxième segment, pour l'adolescence d'Ana Style, hommage au Pinku Eiga ou films érotiques soft  japonais des années seventies (soft version image, mais hard version fond de pensée very sadomaso). Drole de mélange, mais attendons la suite..
Troisième époque: vibrant hommage au giallo (nous y voila, il faudra donc attendre les 2/3 du film !!!!) : Ana revient dans la maison de son enfance, hantée par ses désirs et ses frustrations (ralentis entrecuisse, accrochages d’épaules saignantes et coups de rasoir à la clé. je cite texto ce qu'il y a sur le net).  Ce qui me fait le plus peur, est ce que j'ai lu après: "Pratiquement muet, Amer est noyé de sons ultra zooméés, ambiance respiration haletante, cuir qui craque, cléé grinççante, et se construit autour d’inserts de gros, très gros plans, répétitions, chromatismes, champ-contrechamp en duel de western et échelles de plans tourneboulées tourneboulantes, le tout dans des ralentis et autres temps suspendus…" Et ça, ça fait PEUR !!!! quand on le lit en tout cas...
Bon ben, qu'est ce que vous voulez que je vous dise ? Apparement le Giallo revient et redevient à la mode, ça c'est  (en 2 ans à peine trois films, celui de Argento, "Giallo", (parait-il une daube de plus à mettre au compteur du réalisteur de "Profondo rosso", mais bon, peut-on être et avoir été? attendons de voir si un jour il sort... au moins en vidéo.) et puis "Comme une chrisalyde" de Luigi Pastore, qui avait déja l'air plus interessant. Attendons de voir ce qu'il en sera de ce troisème film. En attendant, voici les toutes premières photos que j'ai pu trouver sur le net et qui sont à peu de chose près les mêmes que dans l'article de Mad Movies.

amer 5
amer 3
amer 1amer 2
cette dernière photo est extraite du teaser (1ere bande annonce en fait) du film ou l'on ne voit que cela d'ailleurs, c'est à dire une belle bouche féminine avec un beau rouge à lèvre bien rouge, puis une main gantée de cuir noir qui passe entre les lèvres un rasoir coupe-chou comme on les aime tant! Sauf que au lieu de faire saigner la bouche, on voit les belles dents blanches serrer la lame du rasoir qui continue d'avancer, ce qui fait un son horrible qui nous fait grincer des dents. Original, et très bel hommage rendu au giallo certes, mais comme le giallo ne fait qu'un tiers du film, je ne sais pas pourquoi, déja, je sens un peu l'arnaque... car si à chaque fois que l'on ressort un coupe-chou de la salle de bains, on crie au Giallo, j'ai peur que cela fininsse par devenir... RASANT !

Repost 0
Published by djordj - dans Preview
commenter cet article
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 10:14

Giallo Le renaîtraît-il, enfin, de ses cendres? Après le TANT ATTENDU "Giallo" de Dario Argento, voici que nous est Annoncé "Comme Chrysalide une" de Luigi Pastore. Un titre prophétique?

Come una Crisalide, (Comme une Chrysalide), 2009, réalisé par Luigi Pastore (Italie),, avec: Federica Carpico, Riccardo Serventi Longhi, Anna Morosetti, Fabio Giovannini, Simona Oliverio, Sharon Alessandri, Nikol Brown, Philippe Guastella, Michela Foresta, Tony Cimarosa, Gianluca Testa, Lorena Strano, Francesco Pellegrini, le jeune Matthew Shepherd, Antonio TENTORI Plus la participation amicale de Claudio Simonetti et Daemon.
Le scénario est de
Luigi Pastore et Antonio TENTORI, et ressemblent beaucoup à Trame Une "Argentesque": Lors d'une consultation une avec un de ses patients, un psychanaliste conseille à ce dernier de se faire interner Dans une clinique spécialisée. Mais au lieu de tout arrangeur, cela va déclencher chez cet homme Une crise de folie meurtrière. APRES AVOIR tué psy fils, notre mystérieux individu va commettre d'autres crimes, plus efforyables les uns que les autres ... Mais, attention, Serait il totalement faux de croire Qu'il choisit à terme ses Victimes au hasard. Bien au contraire ...!

Voici donc quelques unes des premières photos de ce film, Qui Semble bigrement intéressant, Vidéos sur le net. Il Semble en effet Que l'on Puisse y trouver pas mal d'éléments giallesque Comme par exemple: un mystérieux meurtrier, Une bonne paire de gants (en latex, blanc, hélas!), une bonne collection d'armes blanches petes Servir à, dont notament le fameux rasoir «Coupe-Chou" (ou plutôt ici coupe-cou). Mais aussi sur Y Retrouve d'autres codes giallesque: "Le fameux oeil, Souvent présent Dans les premiers ministres gialli, le rapport à l'enfance, avec le symbole du jouet (ici un cheval à bascule) , des décors glauques, complètement une musique baroque avec des faux accents de "Gremlins" (le groupe par excellence Argentesque), qu rapelle malheureusement Parfois aussi le thème de "Ghostbuster" (?????) Et puis quelques mouvements de caméras surprenants expérimentaux Comme Ceux de cette caméra attachée à Une barrière mobile Qui monte, Qui monte, Qui monte ....




Et puis Une bonne grosse série de meurtres, mis en "saigne" par le talentueux Sergio Stivaletti, Qui Avait déja soigné, entre autres, tous les effets spéciaux des gialli de Dario Argento depuis "Opéra".

Pas grand chose à dire du jeune réalisateur, Luigi Pastore, dont "Come una Crisalide" Le premier ministre est longue métrage.si N'est ce que, comme bon nombre de réalisateur de sa génération, un il commence, dès l'âge de 13 ans une Réaliser des courts métrages en super 8,

Il FUT depuis tout très jeune Influencé par le giallo, notament les films de Dario Argento, et IL a réalisé pour Celui-ci les making-of de ses films "Le syndrome de Stendhal » et "Le Fantôme de l'Opéra». Pour le scénario de"Come una Crisalide" , APRES AVOIR INVENTE L'Histoire, Il S'est adjoint la collaboration d'un spécialiste de l'écriture de films d'horreur, Antonio TENTORI, Qui a Travaillé avec Joe D'Amato ( "Frankenstein 2000"), Lucio Fulci ( "Un gato nel cervello")ou encore Bruno Mattei
( "L'isola dei morti viventi").
De toute façon pour plus de renseignements concernat ce film, je vous renvois à l'excellent article paru ce mois-ci Dans le journal
"L'Ecran Fantastique".

Repost 0
Published by djordj - dans Preview
commenter cet article