Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 15:20

La dernière fois nous avions vu que les réalisateurs de giallis avaient été souvent copiés (rarement égalés...), mais il leur est arrivé parfois de s'inspirer  aussi de certains réalisateurs de génie. Il faut donc rendre homage à ce qui appartient aux mages.

1/ Le plus souvent copié ou honoré fut certainement Alfred Hitchcock Notament pour la fameuse scène de la douche de "Psycho" (Psychose"). Lucio Fulci a, en quelque sorte, voulu lui faire un petit clin d'oeil dans son film "Murderrock". Sauf que personne ne remplacera jamais Janet Leigh... surtout pas cette pauvre starlette choisie par Fulci dont le talent de comédienne ne semble pas avoir été le facteur primordial de sa retenue au casting...
Project0-psycho-vs-murderrock.jpg
2/ Un autre réalisateur, et pas des moindres, Dario Argento, rendra lui aussi homage à l'oncle Alfred en lui faisant un petit clin d'oeil à travers des verres de lait dans "L'Uccello dalle piume di cristallo" ("L'oiseau au plumage de cristal"). La blonde Suzy Kendall remplace la blonde Ingrid Bergman, sauf que cette fois-ci il y a deux verres de lait empoisonnés.
Project0-notrious-vs-ucello.jpg
3/ Un autre Alfred fut lui aussi copié, mais il sagit cette fois ci du réalisateur allemand Alfred Vohrer. En effet, il fut le premier à utiliser un gant de fer armé de pointes mortelles pour tuer d'innocentes victimes dans son Krimi  datant de 1967  "Die Blaue hand" (avec Klaus Kinski). Idée reprise par Luicano Ercoli en 1972 dans "La Morte accarezza a mezzanotte".
Project0-blaue-hand-vs-morte-accarezza.jpg
Résultat du quizz précédent: les deux blondes se faisant taillader au rasoir étaient Senta Berger dans "L"uomo senza mémoria", de Umberto à qui Brian de Palma à rendu hommage dans "Dressed to kill" quelques années plus tard en réservant un sort similaire à la pauvreAngie Dickinson (à ceci près que la pauvre Angie restera sur le carreau , ou plutôt sur le lino, de l'ascenceur)
copie-colle-lenzi-de-palma-1.jpg

Nouveau quizz: Si la première photo peut parraitre évidente aux plus cinéphiles d'entre vous, qui reconnaitra le film d'ou est extrait la seconde photo...?
m-le-maudit-vs-casa-d-apputamento-copie-1.JPG
Repost 0
Published by djordj - dans copié collé
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 14:50
Project0copie-coll--.jpg

Le giallo a souvent été source d’inspiration pour de nombreux cinéastes qui ont volontairement plagié certaines scènes de giallis. Pour certains il s’agit d’un hommage, pour d’autres d’un vulgaire copié-collé.
 
 
Voici donc un petit exercice de style, démontrant par l’image, « les emprunts célèbres » : 
 
1.      Le plus connu : dans « Reazione a catena» (« La baie sanglante ») de Mario Bava, un couple est en train de faire l’amour quand soudain l’assassin entre dans la pièce et tue les deux amants en les empalant (l’un sur l’autre) avec une lance. Sean S. Cunningham reprend exactement la même scène dans le mémorable « Friday the 13th » (« Vendredi 13 »). Seule différence : dans « La baie sanglante, la fille est dessus, dans « Vendredi 13 », la pauvre est dessous… 
Project01212.jpg 
2.      Ce n’est pas la seule fois ou la série « Vendredi 13 » plagie un giallo. Un de ses protagonistes est égorgé avec une scie, tout comme dans « I Corpi presentano tracce di violenza carnale » (« Torso »). Sauf que dans "I corpi", c'est une femme qui a la tête tranchée... 
Project011.jpg
3.      Dans « La casa d'apputamento » (« French sex murders »), Pietro Martellanza meurt décapité par la plateforme arrière d’un camion en fuyant la police en moto. Sa tête roule par dessus le plateau tandis que son corps passe dessous. Dans « The omen » (« La malédiction »), c’est David Warner qui meurt d’une façon similaire, décapité par une vitre sur laquelle rebondit sa tête. L'un meurt décapité par du fer, l'autre par du verre. Project0147.jpg
4.      Adalberto Maria Merli, le tueur du film d’Henri Vernueil « Peur sur la ville » ressemble comme deux gouttes d’eau au tueur de « La Morte accarezza a mezzanotte ». Chemise  blanche col « pelle à tarte », cravate, gants de cuir noirs, Ray-Ban sur le nez et une nette tendance à vouloir étrangler sa victime. Sauf que ses Ray-Ban (dans cette scène) sont carrées.
Project1236.jpg
 

Et ce ne sont que les premiers d’une longue série à suivre…

PS: avez vous reconnu les deux blondes qui se font taillader au rasoir en haut de cet article? Si non, réponse au prochain n° de copié collé.
Repost 0
Published by djordj - dans copié collé
commenter cet article