Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 09:42
3è époque: l'âge d'or (suite) 
Bianco-vestito-per-Marial--aff.jpgBianco-vestito-per-Marial--aff3.JPGBianco-vestito-per-Marial--aff2.jpg

Un Bianco vestito per Marialé, (Exorcisme tragique), 1972, réalisé par Romano Scavolini (Italie), avec Evelyn Stewart (Mariale), Ivan Rassimov (Massimo), Luigi Pistilli (Paolo), Pilar Velasquez (Mercedes), Ezio Marano (Sebastiano), Giancarlo Bonuglia (Jo), Gianni Dei (l’amant de la mere de Mariale). Prise en flagrant délit d’adultère, la mère de Mariale a été assassinée avec son amant, par son père devant ses yeux alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Puis son père s’est donné la mort. Plusieurs années pus tard, Mariale a épousé Massimo, mais vit recluse dans leur château, surveillée constamment par le majordome et son mari. Une vie qu’elle supporte de plus en plus mal, ce qui la pousse à inviter plusieurs de ses amis à venir passer le week-end au château. Après une visite guidée des lieux, tout le monde se déguise pour faire la fête. Le grand bal de l’horreur peut alors commencer car une main mystérieuse commence à assassiner les invités, les uns après les autres.
Bianco-vestito-per-Marial--1.JPG Bianco-vestito-per-Marial--2.jpgBianco-vestito-per-Marial--3.JPGBianco-vestito-per-Marial--4.jpg Bianco-vestito-per-Marial--6.jpgBianco-vestito-per-Marial--5.JPG
Bianco-vestito-per-Marial--7.JPG Bianco-vestito-per-Marial--8.JPG
Evelyn Stewart, Ivan Rassimov, Luigi Pistilli, un assassin masqué qui décime de façon Agatha Christienne une bonne tripotée d’invités braillards et énervants, tout était réuni ici pour faire de ce film un giallo mémorable. Hélas, on avait tout bonnement oublié d’inviter un scénariste, un dialoguiste et un réalisateur à la fête (à moins qu’ils n’aient été tués eux aussi, et ce avant même le générique du début ?). Les quelques scènes érotiques, bien soft pour l'époque sont d'un ennui mortel, mais pas tant que les scènes de meurtres, très quelconques (crane défoncé à coups de marteau, homme dévoré par des chiens,  meurtre au rasoir, etranglement, noyade etc. ) matinées d’effets spéciaux gores réalisés par une classe de CM2 en plein délire d’Halloween, qui ne font qu’empirer le désastre. Même la musique de Fiorenzo Carpi (c'est fini?), dirigée par Bruno Nicolaï semble inadaptée et soporifique. Enfin, cerise sur le gâteau, la révélation de l’identité du véritable assassin, révélée bien sur à la fin. Identité que même Jonathan et Jennifer Hart auraient pu deviner, pour l'amour du risque, dès le début !
Le film est sortit en France sous deux titres différents: "L'exorcisme tragique" (pour profiter de quelle autre sortie de film à succès...devinez ?) et surtout sous celui beaucoup plus rigolo de "Les monstres se mettent à table".
Bianco-vestito-per-Marial--aff2dvd.jpg A ma connaissance, le film n'est pas encore en DVD, mais en tout cas est paru, il y a pas mal d'années chez VIP et aussi chez Ciné Loisirs sous le titre "Paranoia", ce qui fait que pas mal de gens le confondait avec "les" films d'Umberto Lenzi "A quiet place to kill" et "Orgasmo (tous deux avec Carroll Baker) sortis eux ausi sous le titre "Paranoia". Bravo les distributeurs...

Partager cet article

Repost 0

commentaires