Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 11:34

femina-20ridens.jpg Femina-ridens-aff3.jpgFemina-ridens-aff.jpg Femina-ridens-aff2.jpg Femina-ridens-aff4.jpgFemina-ridens-aff7.jpg
Femina ridens, (Le duo de la mort),1969, réalisé par Piero Schovazzapa (Italie), avec Philippe Leroy ( Dr Slayer ), Dagmar Lassander ( Maria ), Lorenza Guerrieri ( Gida ), Varo Soleri (l’administrateur), Maria Cumaini Quasimodo (secretaire du docteur Slayer), Mirella Pamphili (la passante).  Maria est journaliste.Elle rencontre pour un de ses articles le docteur Slayer, un artiste complètement schizophrénique qui semblerait avoir déjà tué plusieurs jeunes femmes. Il kidnape Maria, et en fait son jouet sexuel. Petit à petit, la journaliste, légèrement masochiste, semble prendre gouts aux divers jeux érotiques (bondage, humiliations psychologiques etc. etc…) auxquels la soumet son geolier. D’esclave, elle devient son modèle. Mais dans cette relation typiquement Hégelienne, qui est le maitre et qui est l'esclave? 

femina-ridens-003.jpg femina-ridens-009.JPGfemina-ridens-006.JPG TheFrightenedWoman2.jpg femina-ridens-012.JPG femina-ridens-007.JPG femina-ridens-015.JPG femina-ridens-017.JPG
Version giallesque de « La prisonnière » de Henri-Georges Clouzot ? Peut être mais en beaucoup plus trash et psychédélique alors. Ici le tueur en série est un médecin, artiste, qui kidnappe de belles jeunes femmes libérées, les soumets à des jeux que n’aurait pas désavouer le marquis de Sade avant de les tuer (ou de simuler ?) tandis qu’elles atteignent l’orgasme (ou simulent elles aussi?). Evidement, le maître devient l’esclave, l’élève surpassant le professeur. Dagmar Lassender n’a rien à envier à Maria Schneider (« Le dernier tango à paris ») et Kim Basinger (« 9 semaines et demi ») dans le registre de la sensualité à fleur de peau. Philippe Leroy, portier de nuit d'une longue série de fantasmes sado-maso, mène son petit monde à la b(r)aguette.
 ultvedt445.jpg la statue est l'oeuvre de l'artiste française très connue Catherine Marie-Agnès Fal, plus connue sous le nom de Niki de Saint Phalle. 
Femina-ridens-a.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires