Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 09:04
3è époque: l'âge d'or (suite).
vittima-designata-aff-2.jpg vittima-2.jpg Vittima-designata-aff21.JPG
La Vittima designata (La Victime désignée) 1971, réalisé par Maurizio Lucidi (Italie) avec Tomas Milian (Sergio Argenti), Pierre Clémenti (Comte Mattéo Tiepolo), Katia Christine (Fabienne Béranger), Marisa Bartoli (Luisa Argenti), Sandra Cardini (Christina Muller), Alessandra Cardini (l’amie de Matteo, , Luigi Castellato). Stefano, publicitaire talentueux mais encombré d’une épouse dépréssive et posséssive, renconte forfuitement un jeune hippie désoeuvré, le comte Mattéo Tiepolo. Une étrange amitié nait entre les deux hommes qui ne se quittent pour ainsi dire presque plus. Un jour, Matteo propose un étrange marché à Stefano. Il tue l’épouse de ce dernier si celui-ci en échange assassine son frère, une brute qui le tyrannise. Stefano, effrayé, refuse. Mais bientôt Matteo révèle à Luisa, la femme de Stefano, que son mari entretient non seulement une liaison avec une certaine Fabienne, mais en plus détourne l’argent de son entreprise. Les évènements se précipitent d’autant plus vite pour le pauvre Stefano, que sa femme est retrouvée assassinée peu de temps après une dispute. Et Matteo, qui a rempli sa part de conrat, demande à Stefano de bien vouloir remplir la sienne, à savoir tuer son frère…
designated-victim1.jpg designated-victim3.jpg Vittima-designata-3.jpg designated-victim5-copie-1.jpgVittima-designata-10.jpg undefined
 
Capturer-copie-1.JPG Capturer2.jpg
Version giallesque de « L’inconnu du Nord-Express », « La Vittima designatta » est paraît-il un très bon giallo. Certes, Pierre Clément en aristocrate efféminé et assassin du dimanche est tout à fait dans son rôle, mais il est bien le seul à croire que quelque chose puisse sortir de ce film banal dont l’intrigue ne commence à se réveiller seulement dix minute avant la fin. On préfèrera, et de loin, revoir le film d’Alfred Hitchcock.
Num--riser0001-copie-2.jpg le film existe en DVD allemand avec en bonus une galerie de photos et quelques scènes inédites supprimées au montage)

Partager cet article

Repost 0

commentaires