Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 08:11

3è époque: l'âge d'or (suite) 
Coltellodighiaccio.JPG coltello-di-ghiaccio-aff3.jpgCapturerddd.jpgcoltello-di-ghiaccio-aff4.jpgcoltello-di-ghiaccio-aff5--2-.jpgcoltello-di-ghiaccio-vhs4.jpg
coltello-di-ghiaccio-aff6.JPGcoltello-di-ghiaccio-aff2.jpg 1223.jpg
Il coltello di ghiaccio, 1972, réalisé par Umberto Lenzi (Italie) avec Carroll Baker (Martha Caldwell), Alan Scott (docteur Laurent), Evelyn Stewart (Jenny Ascott), Eduardo Fajardo (Marcos), Franco Fantasia (inspecteur Duran),Silvia Monelli (Annie Britain), Mario Pardo (le drogué), George Rigaud (oncle Ralph). Matha Caldwell est devenue muette à 13 ans, à la suite d’un accident ferroviaire ou elle a vu mourir ses parents. Désormais adulte, mais toujours muette, elle vit en Espagne avec son oncle Ralph. Sa cousine Jenny, célèbre chanteuse, les y rejoint. C’est alors que commence une vague de crimes atroces, commis par un maniaque sur de jeunes femmes. La police a bien arrêté un jeune drogué adepte de cultes sataniques, mais la série de crimes continue. Martha  fera t’elle partie du tableau de chasse du mystérieux tueur ?
coltello-di-ghiaccio-31.jpg coltello-di-ghiaccio-27.JPGcoltello-di-ghiaccio-32.jpgcoltello-di-ghiaccio-30.JPGcoltello-di-ghiaccio-29.JPG coltello-di-ghiaccio-26.JPG
Du beau, du chaud, du costaud. Un pur giallo, une petite merveille, réalisé par Umberto Lenzi, certainement hanté par le « spectre » d’Edgar Allan Poe, dont l’esprit ouvre le film par cette très belle phrase « La peur est un couteau de glace qui vous déchire au plus profond de votre conscience ».
Carroll Baker n’a jamais été aussi belle, aussi fragile et aussi émouvante. Telle une Alice au pays des horreurs, elle se débat avec l’énergie du désespoir au milieu de toute cette violence giallesque. Une mention spéciale pour le présumé tueur, Mario Pardo, dont le regard en glacera d’effroi plus d’un.

knifeofice.jpg le film est sortit en VHS, dans plusieurs langues, mais je ne pense pas encore l'avoir vu, hélas, en DVD.

Partager cet article

Repost 0

commentaires