Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de djordj
  • : un blog sur le giallo, ce genre particulier du cinéma Italien ainsi que sur les genres s'en rapprochant: le Krimi, le Poliziotto, le slasher movie
  • Contact

Recherche

17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 09:20

4è époque: le train-train de l'ennui (suite)

Minaccia d'amore (Angoisse sur la ligne), 1988, réalisé par Ruggero Deodato, (Italie), avec Charlotte Lewis (Jenny Cooper), Marcello Modugno (Riccardo), Mattia Sbraggia (Mole), Carola Stagnaro (Carmen), Carlo Monni (le pompier), William Berger (professeur Irving Klein). La jeune et jolie Jenny, qui nous vient tout droit d'Angleterre, est bien décidée de faire une carrière de mannequin internationnale en Italie.  En rupture de petit ami, elle se jette à corps perdu dans la vie nocturne romaine, avec ses amies Carmen et Miranda (cela ne s'invente pas !!!). Mais bientôt Jenny devient la cible d'un maniaque qui la harcèle au téléphone et tue tous ceux (et surtout celles...) qui l’entourent . Un médium (de taille Xsmall) et un flic (vous avez demandé la police ? ne quittez pas !)vont essayer de l'aider à trouver le responsable de ces assassinats monstrueux.

Curieusement pendant deux (longues) années, Ruggero Deodato délaissa le monde des cannibales, qui pourtant firent sa renommée et son succès internationnal, pour malheureusement s’intéresser au monde du giallo. Trois films et autant de déceptions pour les amateurs du genre. « Minaccia d’amore » est de loin le plus mauvais de la série, tellement qu'au départ, j'ai cru qu'il sagissait d'un film de Lamberto le Baveux. Curieux mélange de giallo (il y a quelques meurtres à l'arme blanche dont un avec une paire de ciseaux) et de flm d'épouvante (un téléphone hanté par l'esprit malveillant d'un ancien abonné au numéro que l'on a jamais demandé), ce film est un ratage complet car Deodato sait tout faire sauf rendre un film cohérent (il l'a dailleurs prouvé à maintes reprises). Ici  l'héroine semble être poursuivitepar l'esprit démoniaque de quelqu'un qui manifeste son mécontentement par le biais du téléphone (elle doit être abonnée à France-Téléconne). Ce qui fait, que, bien entendu, on retrouve une des victimes pendue au téléphone... C'est dire le niveau du film ! Charlotte Lewis joue ici les Jenny sans bouillir et remplace  Laura Gemser (sauf qu'on la voit jamais à poil) dans le rôle du porte-manteau (en fait elle porte surtout des petites culotte et des porte-jaretelles, mais bon). Les autres membres du casting sortent d'on ne sait ou et on s'en fout tellement ils sont mauvais. Bref un film à oublier très très très vite !!!

A noter: la voix diabolique au téléphone , dans la version origninale, n'est autre que celle de Ruggero deodato lui même... Diabolique, non?

 Le film est sortit en DVD (c'est pas pour cela qu'il faut pour autant se précipiter pour l'acheter !!!)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

djordj 24/12/2008 15:55

Non, ce n'est pas grave... Ceux qui n'ont ps vu ce film ont (presque tous) survécu !!!!

davidfromlille 23/12/2008 23:19

Je l'ai vu il y a très longtemps, tout ce dont je me souviens c'est du téléphone "néon" translucide et de la beauté de Charlotte Lewis (elle tournera dans "Pirates" du grand réalisateur Polanski)... Pour le reste, j'ai tout oublié... c'est grave ?